Laâyoune : La société civile sensibilisée à la COP22

Laâyoune : La société civile sensibilisée à la COP22

La Commission régionale des droits de l’Homme de Laâyoune-Sakia El Hamra et la Coalition marocaine pour la justice climatique ont organisé récemment une rencontre de communication et de sensibilisation avec la société civile dans la région sur la 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22), prévue en novembre prochain à Marrakech.

Marqué par la participation d’experts, d’acteurs associatifs et institutionnels, cet événement a mis en lumière les changements climatiques et leur impact sur le droit au développement durable, et a constitué une occasion pour mettre l’accent sur l’importance de la sensibilisation et de la vulgarisation du rôle de la société civile dans les conférences des Etats parties sur le climat.

Cette rencontre, dans ses dimensions scientifiques, et de sensibilisation, a mis en avant l’adhésion des acteurs associatifs locaux dans les efforts visant à atténuer les conséquences du changement climatique et des émissions de gaz à effet de serre, et le renforcement de la capacité d’adaptation tant aux niveaux local et régional que national.
Les intervenants lors de cette rencontre ont insisté sur la nécessité de mobiliser tous les moyens disponibles pour précéder à un diagnostic de la situation environnementale, afin de définir toutes les problématiques environnementales, en définir les causes, et mettre en place des solutions réalisables à court, moyen et long termes dans la perspective de faire face aux enjeux de la COP22 à Marrakech.

D’après eux, la situation environnementale actuelle sur les plans international et régional interpelle l’ensemble des institutions économiques, scientifiques et éducatives et d’autres organismes quant à leur rôle dans la réalisation du changement escompté et dans l’évaluation de la question du changement climatique et de ses impacts sur les différents secteurs d’activités et les milieux naturels de la région, et ce en vue de prendre les mesures nécessaires à même d’ancrer le savoir scientifique et promouvoir la connaissance dans la région et de partager les expériences et les nouvelles pratiques en matière de stratégie d’adaptation au changement climatique.
Ces derniers ont appelé à la nécessité de définir les axes de coopération régionale dans ce domaine entre tous les intervenants concernés par le développement durable, en tenant compte de la situation locale et régionale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *