Laâyoune : Lancement d’une campagne régionale de lutte contre le VIH/sida

Laâyoune : Lancement d’une campagne régionale de lutte contre le VIH/sida

Environ 24.000 personnes vivaient avec le VIH au Maroc en 2015

La campagne mobilise une dizaine de médecins, infirmiers et employés dans les quatre provinces relevant de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

Une campagne de lutte contre le VIH/sida visant la réalisation de plus de 5.000 tests de dépistage a été lancée par la direction régionale de la santé depuis le 2 mai et se poursuit jusqu’au 20 du même mois.

Cette campagne, qui cible en particulier les jeunes et les groupes les plus exposés au risque du VIH, vise à informer et à sensibiliser les populations aux risque liés au sida, à les faire bénéficier du dépistage du VIH d’une manière volontaire, gratuite et anonyme. La campagne a aussi pour objectif de susciter une mobilisation sociale autour de la problématique des infections sexuellement transmissibles (IST) et de la santé reproductive. La direction régionale de la santé de Laâyoune a mobilisé d’importants moyens pour mener à bien cette initiative à travers la mobilisation des centres de dépistage, centres de santé et centres appartenant aux organisations non gouvernementales concernées, en plus des unités mobiles et des mallettes de test de dépistage dans les centres ne disposant pas de professionnels de santé et qui sont formés dans ce domaine.

La campagne mobilise une dizaine de médecins, infirmiers et employés dans les quatre provinces relevant de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, et qui sensibiliseront les jeunes afin d’améliorer le dépistage, et donneront des conseils avant et après le dépistage, et orienter les personnes porteuses du virus vers les centres de référence spécialisés dans la prise en charge des personnes atteintes du VIH. Selon les chiffres du département de la santé, au Maroc, en 2015, environ 24.000 personnes vivaient avec le VIH, contre 23.000 environ en 2010. Le nombre de nouvelles personnes infectées annuellement a connu une baisse de près de 30%, passant de 1.800 nouveaux cas d’infection recensés en 2010 à 1.200 cas cinq ans plus tard. En 2015, environ 1.000 Marocains sont décédés de causes liées au VIH et moins de 40% des personnes vivant avec le VIH étaient au courant de leur infection. Parmi les jeunes Marocains infectés (15 ans et plus), en 2015, 8.437 recevaient un traitement antirétroviral, soit environ 35% d’entre eux (contre 13% environ en 2010). On estime à moins de 100 le nombre d’enfants de 0 à 14 ans vivant avec le VIH au Maroc, et 89 d’entre eux recevaient un traitement antirétroviral, soit plus de 95% des enfants atteints. Par ailleurs, 171 femmes enceintes vivant avec le VIH recevaient un tel traitement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *