Laâyoune : Les droits de l’Homme débattus par les associations

Laâyoune : Les droits de l’Homme débattus  par les associations

Et ce pour mettre en relief l’importance des droits de l’Homme dans le travail associatif, et même faire participer la société civile aux principes des droits de l’Homme et de contribuer à leur diffusion.

Organisée en coordination avec l’Initiative nationale pour le développement humain, la Commission régionale des droits de l’Homme de Laâyoune-Smara, la municipalité de Laâyoune et l’Agence de développement social, cette rencontre est destinée à jeter la lumière sur le rôle de la société civile dans les différents changements que connaît le Maroc, en particulier le chantier de la promotion des droits de l’Homme et ses enjeux, et réfléchir aux moyens de sa consolidation en tant que projet de réforme socio-démocratique.

Elle a également pour but de créer un espace de communication entre les associations, d’en favoriser l’échange d’expériences, de s’informer sur les contraintes qui entravent leur travail et d’examiner les possibilités de former des coalitions et des réseaux d’associations ayant des objectifs communs.

L’objectif de cette rencontre, selon les organisateurs, est d’engager le tissu associatif local dans le processus de la propagation de la culture du respect des droits de l’Homme. Il s’agit aussi de sensibiliser à l’importance d’une contribution positive à la mise en œuvre et à la construction de la philosophie qui sous-tend les chartes internationales relatives aux droits de l’Homme, en permettant aux participants de mieux appréhender les différents concepts y afférents.

Selon eux, la réussite de ce chantier est essentiellement liée à la consolidation des fondements de l’Etat de droit et des institutions à travers une société civile forte et dynamique, l’institutionnalisation d’une culture citoyenne et le renforcement de la culture participative. Pour eux, le Maroc connaît actuellement une forte dynamique sociale qu’il faut fructifier à même d’en faire un levier pour la réussite des grands chantiers en cours dans le Royaume, y compris celui des droits de l’Homme.

Les intervenants ont également insisté sur le rôle que doit jouer la société civile dans la sensibilisation des citoyens à l’intérêt de contribuer à ancrer cette culture et en faire un comportement quotidien.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *