Laâyoune: Les MRE à l’honneur

Laâyoune: Les MRE à l’honneur

Organisée par le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, cette rencontre avec les MRE a été l’occasion de consolider les liens avec leur pays d’origine et créer des espaces de dialogue entre eux et les différents acteurs économiques, sociaux et culturels. Placée cette année sous le signe «La femme marocaine émigrée : Itinéraire d’un succès et défis pour l’avenir», cette journée a été présidée par Mohamed Yahdih Bouchaab, wali de la région de Laâyoune-Boujdour Sakia El-Hamra, ainsi que les membres de la communauté marocaine établie à l’étranger issus des provinces du Sud, représentants des instituts publics, et les acteurs associatifs.

Les intervenants lors de cette rencontre ont souligné que l’afflux massif des MRE témoigne d’un fort attachement de cette communauté à leur pays d’origine, et qui sont de plus en plus engagés à participer au processus de développement que connaît le Royaume.
Par l’occasion, les responsables du CRI de Laâyoune ont donné un aperçu sur la dynamique du développement régional qui s’appuie particulièrement sur une approche intégrée et l’amélioration des indicateurs de développement social tant au niveau des communes urbaines que rurales de la région.

Cette rencontre a permis d’étudier les moyens de nature à promouvoir la qualité des services sollicités par les MRE, et à faciliter à leur intention les procédures et démarches des différentes administrations, institutions et collectivités locales, ainsi que celles des missions diplomatiques et consulaires établies à l’étranger.

Selon les intervenants à cette rencontre, les MRE constituent un levier pour dynamiser le développement économique et social du pays, grâce à leur esprit volontariste et à leur bonne connaissance des régions dont ils sont originaires, outre leur grande ouverture sur l’expérience internationale dans les domaines du développement.

Célébrée à travers tout le territoire national, cette journée a été l’occasion de mettre en évidence l’attachement de cette catégorie sociale, dont le nombre dépasse 4, 5 millions, à son pays d’origine et sa grande contribution au processus de développement que connaît le Royaume.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *