Laâyoune: Plus de 1.000 bénéficiaires d’une campagne médicale

Laâyoune: Plus de 1.000 bénéficiaires d’une campagne médicale

Organisée à l’occasion de la commémoration du 40ème anniversaire de la Marche Verte et du 60ème anniversaire de la Fête de l’Indépendance par l’Association des médecins de la région Laâyoune-Sakia El Hamra et l’Association marocaine de lutte contre les maladies rénales, en coordination avec la délégation régionale du ministère de la santé, cette campagne vise à offrir des prestations sanitaires gratuites aux populations cibles et à distribuer des médicaments au profit des personnes démunies, et a connu la participation bénévole d’une trentaine de médecins de différentes spécialités venus de Casablanca, Rabat et Laâyoune, outre des cadres de santé et des infirmiers. Cette campagne de deux jours a permis aux populations de Laâyoune et aux émigrés subsahariens établis dans cette ville de bénéficier de consultations et d’interventions chirurgicales dans différentes spécialités.

A travers cette initiative, les organisateurs ambitionnent de contribuer au rapprochement des services médicaux des citoyens et de venir en aide aux populations nécessiteuses. Profitant à un millier d’individus, à raison de 500 personnes par jour, cette campagne entend fournir des prestations en cardiologie, médecine générale, pneumologie, gastrologie et endocrinologie.
Selon Amal Bourkia, présidente de l’Association marocaine de lutte contre les maladies rénales, cette initiative vise aussi le diagnostic précoce des maladies rénales et autres maladies chroniques liées au diabète et à la tension artérielle entres autres. Elle cible, en premier lieu, les enfants et les jeunes en vue de les sensibiliser à l’importance de la prévention et du diagnostic précoce pour lutter contre l’insuffisance rénale. Elle a également ajouté que la sensibilisation demeure la meilleure voie pour faire face à cette maladie et à ses complications pernicieuses.
La campagne a aussi pour but de sensibiliser les habitants aux bons comportements en matière de santé et aux dangers des maladies rénales.

A noter que cette ville sera dotée de son CHU, les travaux devraient débuter en 2016 et durer cinq ans. L’enveloppe budgétaire pour ce projet est d’environ 1,2 milliard
de dirhams. L’hôpital sera doté d’une capacité de 500 lits, 14 salles d’opérations chirurgicales et six «pôles d’excellence».
 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *