L’adieu au Général Cherkaoui

Les obsèques du général de division, Mohamed Cherkaoui ont eu lieu mercredi à Rabat en présence de SAR le Prince Moulay Rachid et de plusieurs personnalités civiles et militaires. Le général est décédé mardi à Rabat à l’age de 80 ans après avoir servi loyalement le corps d’armée, l’Etat et le trône alaouite. Le défunt était un patriote invétéré et un fidèle serviteur de son pays auquel il a consacré toute sa vie jusqu’à sa retraite en 1998.
La présence de SAR le Prince Moulay Rachid à ses obsèques est un geste de reconnaissance à ce militaire de carrière qui était un homme loyal et assidu dans les multiples fonctions qu’il a assumées. Depuis son intégration aux Forces Armées Royales en 1956, le général restera fidèle au poste d’aide de camps depuis que feu SM Hassan II était Prince héritier. Né le 24 février 1922, Mohamed Cherkaoui fera ses premières classes de militaire à l’age de 21 ans à l’Académie de Meknes(Ex-Dar Beida). Il en ressort en 1943 avec le grade de sous-lieutenant avant d’être promu lieutenant dans l’armée française en 1948.
Après l’indépendance, il a rejoint les FAR avec le grade de capitaine et sera nommé en 1956 aide de camps de feu SM Hassan II alors qu’il était Prince héritier. Homme discret et très efficace, le défunt fera une brillante carrière dans plusieurs corps d’armée. Il a ainsi assuré les commandements de la Gendarmerie royale en 1963, de la brigade légère de sécurité en 1972 et de la Garde royale en 1978.Feu Mohamed Cherkaoui a par ailleurs dirigé plusieurs opérations militaires dans la région de Tarfaya avant d’être nommé directeur de cabinet d’aides de camps de SM le Roi. Il occupera cette fonction jusqu’à son départ en retraite en 1998 après avoir servi son pays pendant 42 ans.
Le défunt a été promu au grade de général de division en 1994 et a obtenu plusieurs distinctions dont celles du Wissam El Arch d’ordre de commandeur et de la légion d’honneur française. Le défunt, père de cinq enfants, aura mérité tous ses honneurs par son abnégation et son loyalisme qu’il a continué à prodiguer à son pays jusqu’à l’âge de 76 ans.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *