L’affaire Erramach et complices : Bientôt le verdict

Le procureur du Roi près la cour d’appel de Tétouan a requis, mercredi, la poursuite des 27 prévenus impliqués dans l’affaire Erramach et co-accusés pour l’ensemble des accusations retenues contre eux.
Dans son réquisitoire, le Parquet a requis la condamnation des présumés pour plusieurs motifs, dont le trafic de drogue, l’assistance et la non-dénonciation d’un coupable, la possession d’armes sans autorisation, le faux et usage de faux, l’assistance à l’émigration clandestine et la tentative d’homicide volontaire. Il a également ordonné la confiscation des biens et devises générés par le trafic de drogue. Le parquet a souligné que les aveux volontaires des prévenus devant la police judiciaire et le juge d’instruction, les déclarations des témoins, en plus du témoignage de la personne qui a été séquestrée et torturée par Erramach et ses complices confirment les actes criminels imputés aux prévenus.
La partie civile a, pour sa part, reclamé que les prévenus Mounir Erramach, Mohamed Benhalima, Chakib Rabboukh et Ahmed Tartour, versent solidairement un dédommagement de 2.500.000 dh à ses clients. Elle a également sollicité la poursuite des dénommés Mourad Bouziani et Ali Barkhoukh pour tentative d’homicide volontaire et leur condamnation à un dédommagement de 500.000 DH au profit des prévenus Lotfi Kanfoud et Abdellatif Hamdoune. La défense de Mourad Bouziani a sollicité la condamnation des dénommés Hicham Harbouli, en fuite, Lotfi Kanfoud et Abdellatif Hamdoun à verser un dédommagement de 200.000 DH en guise de compensation pour l’agression dont son client a fait l’objet et des dégâts causés à son véhicule.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *