Lahlimi met les syndicats à contribution

Les centrales syndicales ont un rôle essentiel à jouer dans l’exploitation des données, notamment économiques, collectées lors du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) réalisé entre le 2 et le 20 septembre 2004, a souligné le Haut commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi.
Les centrales syndicales sont appelées à être au fait des réalités et des enjeux que le Maroc doit affronter, afin qu’elles puissent contribuer plus activement au développement du pays, a-t-il dit dans une déclaration à la MAP, en marge de la rencontre qu’il a eu, mercredi à Rabat, avec des représentants de ces centrales.
Cette rencontre a pour objectif de fournir aux responsables syndicaux des informations relatives, notamment à « la façon dont nous avons traité les données, aux résultats du RGPH 2004, à la répartition de la population et aux données qui seront exploitées », a ajouté Lahlimi, relevant qu’il s’agit de la 3ème du genre. Par le biais des informations dont elles disposeront, ayant trait particulièrement à la répartition des unités de production, à l’emploi, au chômage et à d’autres indicateurs socioéconomiques, les centrales syndicales pourront mieux organiser leur action et lui « donner un sens plus positif, une efficacité plus grande, tant au point de vue de leurs revendications que de leur organisation », a noté le Haut commissaire au Plan.
En marge de cette rencontre, tenue au Centre de lecture automatique des documents, relevant du Haut commissariat au Plan, une visite guidée à été organisée au profit des participants qui ont pu se renseigner sur les différentes étapes de traitement des données collectées lors du dernier RGPH et sur les procédés technologiques utilisés dans cette opération.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *