L’AMO a profité à 34% de la population

L’AMO a profité à 34% de la population

Initialement prévu le mardi 4 décembre 2007, le Conseil d’administration de l’Agence nationale de l’assurance maladie a reporté ultérieurement sa troisième session. Celle–ci sera axée sur un certain nombre de points parmi lesquels figurent la désignation des membres de la commission spécialisée permanente, la création d’un Comité d’éudes et de suivi. Cette session sera également l’occasion de présenter le rapport statistique et financier de l’AMO au titre de l’année 2006, le rapport d’audit des comptes de l’ANAM pour les exercices 2005 et 2006. Point fort de cette session, la présentation du plan d’action de l’ANAM au titre de l’exercice 2008. Ainsi, les principales actions prévues par ce plan portent sur la normalisation, les dispositifs médicaux, la communication, le système d’information, le renforcement de l’application des conventions, les médicaments et les référentiels de prise en charge.
La normalisation vise plusieurs objectifs. Il s’agit avant tout de définir le cadre conceptuel et les objets à normaliser, élaborer un plan d’action de mise en œuvre de la fonction. Il est aussi question de contribuer à la création de référentiels communs aux intervenants de l’AMO, d’identifier les besoins de normes d’application et de prendre en considération les difficultés éprouvées par les acteurs de l’AMO. Pour ce qui est des dispositifs médicaux, le projet prévoit de dresser une liste des articles disponibles sur le marché. L’ANAM s’est engagé à proposer un projet pour l’homologation, l’enregistrement et la mise en marche des dispositifs médicaux. Un projet pour l’admission au remboursement des dispositifs médicaux dans le cadre de l’AMO est également prévu sans oublier la mise en place d’une commission technique des dispositifs médicaux au sein de l’ANAM. Le projet communication 2008 portera sur la lettre de l’assurance maladie,qui est en fait une brochure périodique trimestrielle qui permettra de faciliter l’accès à l’information. Signalons que cette lettre ciblera en particulier les prestataires et établissements de soins, les fournisseurs de biens et services médicaux ainsi que les organismes gestionnaires et les assureurs privés. Le renforcement de l’application des conventions portera sur une amélioration de l’application des conventions nationales, un suivi médical coordonné ainsi que par la prise de mesures visant une bonne application des dispositions conventionnelles. S ‘agissant du volet médicaments, l’ANAM prévoit pour l’année 2008 le développement des médicaments génériques. Pour cela, il sera proposé au ministère de la Santé d’adosser les noms commerciaux des médicaments génériques sur le nom des molécules actives. En outre, des actions de sensibilisation seront entreprises pour mettre en exergue l’intérêt et le bénéfice des médicaments génériques. Pour ce qui est du bilan de l’AMO au titre de l’année 2006, celle-ci couvre 10 millions de bénéficiaires soit 34% de la population .Les cotisations et contributions représentent 3017 166 814 DH  pour la CNOPS contre 1 427 404 000 DH pour la CNSS. Notons par ailleurs, que 70% des dépenses de la CNOPS représentent des dépenses cumulées de la pharmacie ( 48,6%), la dialyse (12%) et les hospitalisations (11%).Les dépenses de la CNSS sont essentiellement induites par les hospitalisations en chirurgie cardiaque et non cardiaque (28%).La pharmacie est à 24% et la dialyse à plus de 10%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *