Lancement de la nouvelle plate-forme e-retraite de la CMR

Lancement de la nouvelle plate-forme e-retraite de la CMR

Elle permettra de réduire les délais de traitement des dossiers de pension

La Caisse marocaine des retraites (CMR),  en collaboration avec l’École nationale de sécurité sociale  en France, a organisé, jeudi 14 novembre, un colloque international sur la transformation digitale : «Un levier de performance et d’excellence pour les organismes de retraite». Ce colloque a constitué une plate-forme d’échange, d’expertise et d’expériences dans le domaine de la transformation digitale. Cette rencontre a été l’occasion d’annoncer le lancement officiel de la nouvelle plate-forme e-retraite de la CMR qui constituera une interface d’échange avec les partenaires employeurs et permettra de réduire les délais de traitement des dossiers des pensions des intéressés et de leurs ayants droit.

Dans son allocution d’ouverture, Zouhair Chorfi, secrétaire général du ministère de l’économie et des finances, a insisté sur l’importance du digital en indiquant : «La transformation digitale est aujourd’hui une thématique au cœur de nos priorités et de nos préoccupations. Notre pays s’est inscrit ces deux dernières décennies dans une dynamique technologique importante en commençant par le programme e-gov puis Maroc numérique 2013 et le lancement en 2016 de  la stratégie numérique nationale digitale 2020. Les acteurs publics et privés marocains se sont inscrits dans une dynamique de transformation afin de relever ces défis et répondre au mieux aux attentes des citoyens.

Les organismes de retraite au-delà de la question de la pérennité financière des régimes qu’ils gèrent sont interpellés pour renforcer davantage leur performance et développer la qualité de leurs services. Ceci ne peut être atteint qu’à travers de profondes mutations organisationnelles et technologiques et en mettant en place des stratégies constamment repensées et réajustées en rupture avec toute forme de pratique traditionnelle». La transformation digitale constitue à ce titre un levier fondamental pour réussir ce défi.

M. Chorfi estime que cette transformation devrait être abordée   dans le cadre d’une vision cohérente impliquant l’ensemble des intervenants de l’écosystème et mettant en valeur la synergie et l’intelligence collective afin d’assurer l’atteinte des objectifs escomptés tout en maîtrisant les coûts qui en découlent.  Pour sa part, le directeur général de la CMR, Lotfi Boujendar, a fait savoir que ce colloque vient approfondir la réflexion autour de la stratégie de digitalisation de la CMR à l’horizon 2024. «Cette stratégie qui va nous permettre d’opérer un véritable changement de nos processus et notre mode de gestion», a-t-il indiqué. Quatre objectifs stratégiques ont été fixés à cet effet, à savoir une automatisation avancée des processus et  fonction  de la chaîne de valeur de la CMR ; une évolution mais maîtrisée vers l’intelligence artificielle; une dématérialisation des processus 100% numérique et un renforcement de la relation client multi canal.

Pour répondre à ces objectifs, une feuille de route avec une vingtaine de projets a été élaborée. La CMR compte  à ce titre sur l’apport des opérateurs du secteur y compris les jeunes start-up pour faire aboutir à ce projet. Cette nouvelle plate-forme  dédiée à la retraite permettra de développer davantage la transparence avec les employeurs à travers  une meilleure traçabilité des échanges et un suivi en temps réel des traitements des dossiers par les employeurs et les usagers. Grâce à ce projet, les délais de traitement des dossiers de pensions des intéressés  et de leurs ayants droit seront réduits et mieux maîtrisés permettant de garantir au maximum une continuité de paiement entre le dernier salaire et la pension sachant que le taux de continuité dépasse aujourd’hui les 95%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *