L’anciennemédina poursuit son plan de réhabilitation

L’anciennemédina poursuit son plan de réhabilitation

Les travaux de réhabilitation de l’ancienne médina de Casablanca vont bon train. Après son lancement en août 2010 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le projet atteint un stade avancé. «La réalisation se fait dans le respect total des délais. En maintenant ce rythme, la livraison pourra être atteinte à l’horizon 2013», indique Khalid Safir, président du comité de pilotage du projet, lors d’une conférence de presse tenue jeudi 20 octobre à Casablanca. Pour ce faire, des études de prospection ont été menées. Il s’agit, entre autres, de l’examen des infrastructures et du diagnostic technique.
Selon la commission technique, 19 bâtiments souffrent de dégradation au niveau de leurs structures. Huit d’entre eux feront l’objet d’une démolition, tandis que les onze restants seront sujets à un confortement conforme aux plans examinés. De même, 47 bâtiments nécessiteront un entretien. «En une année, nous avons réussi à reloger près de 51 ménages bidonvillois et occupants des édifices publics», a indiqué Mohamed Aouzai, directeur de l’Agence urbaine de Casablanca. Cette action s’inscrit dans le cadre du premier programme du projet pour lequel une enveloppe de 300 millions de dirhams a été débloquée. Les ménages bénéficiaires font partie de 150 ménages recensés. Leur relogement s’inscrit dans le cadre du programme Idmaj Sakan qui a prévu pour cette population un complexe d’habitat social à Hay Moulay Rachid. En outre, le rehaussement de la qualité du paysage urbain a été pris en considération. M. Aouzai a énuméré dans ce sens «la réfection de la voirie, la revalorisation des espaces publics, l’aménagement des espaces verts ainsi que le diagnostic des besoins en équipements publics de proximité». «Les études de traitement ont été lancées et les travaux seront entamés après finalisation des travaux d’assainissement et eau potable», indique-t-il. La date de démarrage est en principe prévue pour le mois prochain. En parallèle, une étude paysagère des espaces verts est en cours. Le plan de sauvegarde est également en cours de lancement, sauvegardant ainsi la mémoire vivante de la médina. Le projet vise également l’amélioration de l’environnement économique. À travers le programme «Rawaj», la réorganisation du commerce de proximité est prévue, tout en envisageant un processus de modernisation des équipements et le réaménagement des locaux. Notons que deux autres programmes dudit projet sont d’ores et déjà en cours de déroulement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *