L’ANP investit près de 8,5 MDH pour lutter contre la pandémie

Tanger, ville frontière, renforce ses mesures préventives pour lutter contre la grippe porcine. L’Agence nationale des ports (ANP) a investi près de 8,5 millions DH pour lutter contre cette pandémie. Cet investissement a profité à l’ensemble des ports au Maroc. Le port de Tanger s’est accaparé la part du lion. «Il vient d’être doté de dix portiques thermiques : trois ont été installés au port maritime ouest, trois autres aux passages piétons et le reste pour les véhicules», explique le directeur régional de la zone détroit et directeur du port de Tanger, Ahmed Atmani, faisant remarquer que port de Tanger s’est équipé dans ce cadre avec des caméras thermiques et des thermomètres laser. En plus de l’amélioration des moyens d’accueil des MRE à l’occasion de l’opération Transit  2009 qui vient de démarrer, des mesures  préventives et de surveillance ont été renforcées au port et à l’aéroport de Tanger. «Nous avons mobilisé, depuis le 27 avril, aux postes frontières une équipe de médecins et d’infirmiers qui travaillent en permanence (24 h sur 24)», affirme le délégué du ministère de la Santé à la préfecture Tanger-Asilah, Lahcen Rachidi. Surtout que le port  de Tanger connaît lors de l’opération Transit un grand trafic de passagers. Il accueille en moyenne entre 25.000 et 29.000 passagers. Selon la délégation du ministère de la Santé à la préfecture Tanger-Asilah, aucun cas du virus A(H1N1) n’a été déclaré jusqu’à maintenant. Et les analyses effectuées, mardi 23 juin, sur un cas suspecté d’être infecté par la grippe porcine se sont révélées négatives.
La femme qui présentait des symptômes similaires à la grippe porcine a quitté, mercredi dernier, l’hôpital Duc De Tovar où elle a été admise. «C’est une jeune Marocaine résidant au Canada et qui a été amenée par sa sœur aux urgences de l’hôpital Mohammed V. Nous avons pu découvrir qu’elle avait de la grippe et elle et a pris des médicaments achetés en automédication. Elle est arrivée le 11 juin à l’aéroport Mohammed V de Casablanca. La persistance des signes de la grippe et le fait qu’elle vient d’arriver d’un pays étranger ont provoqué notre suspicion», indique M.Rachidi. A cet effet, les médecins ont jugé nécessaire le transfert, le même jour, de la jeune femme à l’hôpital Duc De Tovar où une salle a été aménagée et équipée, depuis le mois d’avril, pour accueillir des cas suspectés.
Des prélèvements qui ont effectués sur la malade ont été acheminés vers le laboratoire national de référence d’analyses de Rabat. Les résultats des analyses viennent de couper court aux suspicions sur l’état de santé de cette malade.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *