L’approche genre au centre des nouvelles stratégies

L’approche genre qui prend en compte les rapports sociaux entre les hommes et les femmes est placée au centre des nouvelles stratégies du ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité. Lors d’une rencontre qui s’est tenu le mercredi 6 février à Casablanca en présence des représentants de plusieurs ONG, Nouzha Skalli, la ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité a souligné que «l’approche genre touche la population dans toute sa diversité. C’est une approche qui doit être appliquée dans la vie quotidienne». Mme Skalli a indiqué que son département s’engage à lutter contre la pauvreté, l’exclusion et la discrimination et à favoriser les conditions pour l’inclusion des personnes en situation difficile. La ministre a souligné l’importance d’associer les femmes dans les projets menés par l’Agence de développement social (ADS) et ses partenaires associatifs. Elle a également relevé la faible représentativité des femmes à l’échelon local en indiquant que « le développement social est tributaire de la place faite aux femmes dans chaque société. Au Maroc, la représentativité des femmes dans les assemblées locales est très faible. C’est un dysfonctionnement majeur de la démocratie qui entrave le développement». Pour sa part, Mohamed Najib Guedira, directeur de l’ADS a rappelé que depuis septembre 2005, l’Agence a institué le pôle genre en tant que structure ayant pour mission de mettre en place une stratégie pratique d’intégration des principes de l’approche genre pour accroître la participation des femmes dans ses projets et programmes de développement. En matière de genre, l’ADS vise à atteindre plusieurs résultats dont la mise à niveau et le perfectionnement des cadres de l’agence à l’approche genre, la mise en place d’un plan d’action à moyen et à long termes. Il est aussi prévu de doter l’agence d’un système de suivi évaluation en genre. M. Guedira n’a pas manqué de mettre en exergue la portée du «guide d’appui aux ONG pour l’intégration du genre dans les projets de développement» en matière de sensibilisation, d’accompagnement et d’action pour concrétiser les projets. De son côté, Brigitte Heuel-Rolf, directrice du Bureau de Rabat de l’institution allemande « GTZ », partenaire de l’ADS dans l’édition du Guide a rappelé les différents projets d’ONG qui ont été soutenus par son institution et a mis l’accent sur l’importance de sensibiliser à l’approche genre. Lors de rencontre, il a été procédé au lancement du nouveau portail Internet développé par l’Agence. Le nouveau site web (www.ads.ma)  permettra de répondre aux nouvelles attentes du public, de refléter la politique territoriale de l’ADS, d’étendre l’exploitation de cet outil à la communauté des professionnels par l’introduction d’un Intranet et d’un Extranet. Pour rappel, depuis 2005, l’ADS a adopté une nouvelle stratégie basée sur la territorialisation et qui s’inscrit parfaitement dans la démarche de l’initiative nationale pour le développement humain (INDH). L’approche territoriale se base sur une orientation stratégique qui répond aux priorités de l’Etat en matière d’aménagement du territoire, de décentralisation et régionalisation mais aussi en matière de promotion de l’action participative. Cette orientation implique pour l’agence une évolution de sa mission, une focalisation sur la formation et le renforcement des capacités ainsi qu’une plus grande synergie avec les partenaires institutionnels. Les axes de la stratégie 2008-2010 de l’ADS portent quant à eux sur la formation et le renforcement des capacités, les activités génératrices de revenus et d’emploi ( AGRE) , le développement social urbain (DSU) et l’appui aux services sociaux de base.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *