L’Arabie Saoudite «bien préparée» pour le pèlerinage à La Mecque

L’Arabie Saoudite «maintient le pèlerinage de La Mecque et est bien préparée pour accueillir plus de trois millions de pèlerins en décembre, malgré le niveau élevé d’alerte à la grippe H1N1 lancé par l’OMS», a déclaré lundi à Fès un haut responsable saoudien. «Bien que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ait élevé à six son niveau mondial d’alerte contre la grippe porcine, l’Arabie Saoudite a décidé de maintenir ce grand rendez-vous de La Mecque et de Médine», a déclaré à l’AFP Ziad Bin Ahmed Memish, haut responsable du ministère saoudien de la Santé, en marge de la 56e session du Comité régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale, qui se tient du 5 au 8 octobre dans la capitale spirituelle du Maroc. Les moyens d’affronter la grippe porcine durant le grand pèlerinage de La Mecque et la lutte contre le cancer sont les principaux thèmes de la réunion de Fès, à laquelle participent la directrice générale de l’OMS Margaret Chan et 22 ministres des pays de la région. «Nous avons actuellement en notre possession plus de quatre millions de doses de vaccins et nos hôpitaux sont bien équipés pour faire face à la grippe porcine», a déclaré le responsable saoudien. «Nous avons testé nos moyens lors du petit pèlerinage de la Omra» durant le mois de jeûne du ramadan (août-septembre) et «n’avons enregistré que 26 cas de contamination parmi deux millions de pèlerins», s’est félicité Ziad Bin Ahmed Memish. «Nous avons posé des conditions pour le pèlerinage des personnes âgées et des malades mais il n’y a pas de craintes à avoir : le grand pèlerinage se déroulera dans de bonnes conditions», a-t-il affirmé. Selon ce responsable sanitaire, l’Arabie Saoudite a enregistré jusqu’ici «9.000 cas de contamination avérée de la grippe H1N1 et 35 morts de cette maladie», l’un des plus forts niveaux de contamination dans le monde arabe. Les ministres arabes de la Santé, réunis en juillet au Caire, avaient recommandé d’interdire aux fidèles de plus de 65 ans et de moins de 12 ans, aux femmes enceintes et malades chroniques de diabète notamment d’effectuer le pèlerinage.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *