L’arnaque partout

Dans la région de Laâyoune, quelque 1182 candidats sont induits en erreur dans l’opération des tente mille emplois virtuels dirigée par l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences, ANAPEC. 166 licenciés, 207 bac plus deux, 233 ayant le niveau de baccalauréat, 575 ayant des niveaux de secondaire et un étudiant en troisième cycle. Cinq cents dirhams pour la visite médicale et les frais de déplacement à Casablanca.
Après toutes les étapes de l’arnaque, ils se rendent maintenant à l’évidence. Que faire. Telle est la question qui est d’actualité et chez les candidats escroqués et chez leurs familles. «Le ministre de l’Emploi est le premier responsable dans cette affaire. C’est lui qui est intervenu sur les deux chaînes de télévision pour nous dire que «l’opération n’est entachée d’aucune irrégularité». Aujourd’hui, on se rend compte qu’il s’agit d’une arnaque, au sens large du terme. On est dans un pays démocratique.
Ce ministre doit venir maintenant nous expliquer comment tout un peuple a été induit en erreur. Il faut qu’il assume», déclare, Mohamed, 29 ans, licencié en géographie, depuis 1996.
Les candidats arnaqués dans la capitale du sud marocain, comptent former, incessamment, une association pour défendre leurs droits et demander les indemnisations. «Après plus de six mois d’attente, d’espoir et de rêve, on se retrouve escroqué. Vraiment c’est honteux. On va former une association qui va se charger de notre dossier auprès des autorités provinciales à Laâyoune et à Rabat», déplore Aziz, 30 ans, ayant le niveau de certificat des études secondaires.
Après des mois d’attente et du rêve, le réveil est dur.
Maintenant, l’ensemble des candidats, n’est pas encore au courant de l’arnaque. Il s’avère que dans les prochains jours, lorsque tout le monde sera informé de l’escroquerie ayant caractérisée cette opération, les choses risquent d’empirer, à l’instar des autres régions du Royaume.

• Abdellah Bouzerda
Correspondance régionale

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *