L’art de coiffer

Un défilé de coupe de cheveux permet de se rendre compte des nouvelles tendances de coiffure au Maroc. Organisé par la Société marocaine de parfumerie et cosmétique et Jasmine Communication, ce défilé a permis aux coiffeurs de Casablanca d’exposer leur savoir-faire. Vingt-cinq coiffeurs ont concouru pour plusieurs prix. Les tendances, très branchées, attestent la bonne santé de la coiffure dans la capitale économique du Royaume. Mourad, du salon de coiffure Nour a décroché le premier prix. Il a coiffé un homme d’une façon à la fois branchée et créative. Une coiffure courte qui donne l’illusion du volume relève de la performance. Elle a étonné de nombreuses personnes. Ce prix va lui permettre de participer au Salon international de coiffure organisé, très bientôt, en Tunisie. Le deuxième prix est revenu à Pierre, du salon Camille Albane.
Ce dernier a été autant primé pour la coupe que pour la teinture. La coupe carrée qu’il a faite à une jeune femme est rehaussée par un rouge très vif. Ses cheveux ont donné l’impression d’être en feu. La teinture étant le vrai talon d’Achille de nombreux coiffeurs dans ce pays, certains spécialistes ont fait part de leur protestation, estimant que c’est à ce coiffeur que devait revenir le premier prix.
Il a eu toutefois pour consolation un billet d’avion pour participer également au Salon international de coiffure en Tunisie. Là, il peut enflammer d’autres têtes par des couleurs dont il semble détenir le secret. Les autres participants ont également fait preuve de beaucoup de créativité. Ils ont montré que l’art de modeler et de structurer les cheveux est un domaine qui affiche une grande vitalité. Jugée malheureusement comme une expression mineure, la coiffure n’a pas encore la reconnaissance qu’elle a dans d’autres pays.
C’est pourtant un domaine névralgique de la mode, aujourd’hui, et une nécessité. Elle concerne en effet tout le monde. Qui se peut se passer d’un coiffeur ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *