L’ASDEDH : Mohamed Abdelaziz est un sanguinaire

L’association sahraouie pour la défense des droits de l’homme (ASDEDH) a envoyé une missive à la présidence du gouvernement espagnol dans laquelle elle manifeste son indignation concernant la visite en Espagne, ce 26 novembre, du président de la fantomatique RASD, Mohamed Abdelaziz.
L’ASEDEH a ainsi exprimé son indignation de voir ce « sanguinaire » accueilli par le président du gouvernement espagnol, José Luis Zapatero. « Cette personne est coupable des plus graves atteintes aux droits de l’homme (exécutions sommaires, tortures, …) au même titre que l’actuel représentant du polisario en Espagne, Brahim Ghali.
Aussi, le président de l’ASADEDH, Ramdan Mesaud Larbi, a rappelé dans la même lettre que Mohamed Abdelaziz « ne peut en aucun cas être considéré comme un représentant de la population sahraouie ». Il incarne, par contre, « les détournements des aides humanitaires, la torture et les violations des droits de l’homme ».
Profitant de l’occasion, Ramdan Mesaud Larbi a sollicité l’aide du gouvernement espagnol pour que toute la lumière soit établie sur « le sort des centaines de personnes disparues dans les camps de détention secrets installés sur le territoire algérien ». Ceci sans oublier, « la libération immédiate et sans conditions des centaines de prisonniers de guerre marocains toujours détenus par le polisario depuis trois décennies et qui sont utilisés de manière esclavagiste comme une main-d’oeuvre, tel que cela a été rapporté par des organisations internationales comme France Libertés ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *