L’assainissement à Tanger en question

Jeudi dernier, la société chargée de la gestion déléguée des services de distribution de l’eau potable, de l’électricité et d’assainissement des communautés urbaines de Tanger et de Tétouan (Amendis) a présenté, lors d’une rencontre au siège de la wilaya de Tanger, son projet d’assainissement liquide au niveau de la wilaya.
Lors de cette rencontre, le directeur de l’assainissement liquide d’Amendis, M. Olivier Gilbert, a présenté un exposé sur l’ensemble des actions prévues dans le cadre du projet d’assainissement au niveau de la wilaya, durant les cinq premières années du contrat, pour résorber les problèmes de pollution et des inondations dues aux pluies que connaissent les périmètres des communes de Tanger, Charf, Bni Makada, Asilah, Boukhalef et Bahraouiyine. Et d’indiquer que le projet en question prévoit la mise en oeuvre de deux plans d’urgence programmés d’ici début 2004 et d’un programme d’action à moyen terme.
S’agissant de l’urgence qui concerne la pollution, M. Gilbert a souligné que le premier plan vise à éliminer, dans deux ans, les rejets d’eaux usées qui arrivent par temps sec dans la baie de Tanger, à travers la mise en place de collecteurs chargés d’intercepter les eaux usées avant leur déversement dans les oueds.
Pour ce qui est des actions à moyen terme qui concernent les inondations, le responsable d’Amendis a indiqué que le second plan vise à limiter au maximum les désordres occasionnés par les fortes pluies en s’appuyant sur des actions curatives dans le cadre d’un plan de crise élaboré à cette fin, ainsi que sur des actions préventives portant sur la réhabilitation des réseaux, le renforcement des avaloirs et la consolidation des grilles et des caniveaux. Et d’ajouter que le projet d’assainissement prévoit, à l’horizon 2006, la mise en place d’une station d’épuration et un émissaire permettant l’évacuation des eaux traitées en haute mer à Tanger, la création d’une seconde station d’épuration à Asilah, l’adaptation des réseaux existants et la réhabilitation des ouvrages actuels en plus du raccordement des quartiers périphériques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *