L’assainissement liquide à Tétouan

Les investissements programmés dans le dans le cadre du contrat de gestion délégué de l’assainissement liquide et de la distribution d’eau potable et d’électricité de la wilaya de Tétouan sont de l’ordre de 3,9 milliards de DH, a indiqué, le président de la commune urbaine de Tétouan, Mohammed Habib El Kharraz. Lors d’un point de presse, lundi, Habib El Kharraz a précisé que près de 1,5 milliard de DH seront réservés à l’assainissement liquide, 1,3 milliard à l’approvisionnement en eau et le reste ira à l’électricité.
Il a expliqué que le contrat de gestion déléguée signée avec la Société des eaux et de l’électricité du nord, vise à améliorer la qualité des prestations, garantir la sécurité d’approvisionnement et faire bénéficier le plus grand nombre possible de foyers de l’eau potable et de l’électricité, rappelant qu’il est prévu de réaliser 10.000 branchements au réseau d’eau et 10.000 autres au réseau d’assainissement pour les cinq premières années. Pour sa part, le président du conseil d’administration de la Société des eaux et de l’électricité du Nord, Ibrahim Mouhid, a indiqué que les travaux prévus dans la première tranche du contrat de gestion déléguée ont déjà commencé, en coordination avec les représentants des communes.
Ibrahim Mouhid a rappelé que le délégataire est tenu de reprendre l’ensemble du personnel de la régie de distribution d’eau et d’électricité de Tétouan et à élaborer des programmes de formation technique. La gestion déléguée des services d’assainissement liquide et de distribution d’eau potable et d’électricité des wilayas de Tanger et de Tétouan a été attribuée, en décembre dernier, à la société des eaux et d’électricité du Nord, qui regroupe Vivendi environnement, CGE-Hydro Québec, ONA et SOMED, pour une période de 25 ans. Aux termes du contrat de gestion, la société des eaux et d’électricité du nord s’engage à investir 7,62 milliards de dirhams et reprendre l’ensemble des 2.200 salariés des régies de Tanger et Tétouan. Sur ce total, quelque 3,27 milliards vont à l’assainissement, 2,49 milliards à l’électricité et 1,86 milliard à l’eau potable.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *