L’assassinat de Cheikh Yassine, « Un acte bestial »

« Y a-t-il pire terrorisme que le terrorisme d’Etat? », s’est-il interrogé dans un communiqué parvenu mardi à la MAP, notant que la déclaration de Mme Condoleeza Rice, conseillère du président Bush pour la sécurité nationale, « loin de dénoncer l’assassinat, le justifie implicitement en rappelant que le Hamas figure sur la liste des organisations terroristes ».
Il a souligné d’autre part que les Etats-Unis, en tant que parrains du processus d’Oslo, « n’ont pas exercé les pressions nécessaires pour mener ce processus irremplaçable à son terme, c’est- à-dire au réglement de la question israélo-palestinienne et ainsi contribuer puissamment à la résolution du problème du terrorisme dans le monde ».
« Non au terrorisme quel qu’il soit, où qu’il soit et d’où qu’il provienne », a-t-il insisté, se prononçant en faveur d’une « solution politique et humaine qui consiste à reconnaître l’Etat palestinien ayant sa capitale à Jerusalem et débarrassé des implantations coloniales sur son territoire ». « C’est là la position des justes parmi les Juifs et les démocrates. Sans solution politique il n’y aura que terreur, extrémisme et terrorisme », a dit M. Lévy.
Et de conclure que l’image vraie, historique et civilisationnelle du judaïsme n’est pas celle « des responsables du carnage de Sabra et Chatila et des exécutions quotidiennes en Cisjordanie et Ghaza, mais celle de la première religion révélée qui a jeté l’opprobre sur le meurtre ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *