L’auto-emploi en question

La délégation des anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération de la région Fès-Boulemane a organisé, lundi dernier à Sefrou, une journée d’information sur l’auto-emploi. L’objectif de cette rencontre est de sensibiliser les jeunes diplômés de la famille de la résistance à la nécessité de promouvoir l’auto-emploi et de créer des petites et moyennes entreprises.
Lors de cette manifestation, le haut-commissaire aux anciens résistants et ancien membre de l’armée de libération, Mustapha El Ktir a souligné que cette journée d’information est une occasion pour discuter et traiter les problèmes qui préoccupent la famille de la résistance. Et d’indiquer que la formule de l’auti-emploi est la voie la plus appropriée, qu’imposent les changements socio-économiques, pour encourager la création d’emplois et intégrer les jeunes lauréats dans la vie active.
Dans ce cadre, M. El Ktiri a aussi rappelé l’intérêt que porte S.M. le Roi Mohammed VI à la famille des anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération. De son côté, le délégué du bureau régional du développement de la coopération, Abdelwahed El Abed, a mis en exergue le rôle des coopératives dans la lutte contre la pauvreté et la promotion de l’emploi. 25 coopératives sont créées mensuellement. Et d’ajouter que l’initiative de l’auto-emploi dans la région est devenue une nécessité impérieuse pour inciter les demandeurs d’emploi à s’investir dans le développement local à travers la création de projets productifs. Les autres interventions ont mis en relief la participation du secteur privé dans le tissu socio-économique national relevant que les petites et moyennes entreprises représentent le moteur principal du développement local.
En marge de cette journée d’information, une convention de partenariat a été signée entre l’office de développement de la coopération et la délégation régionale des anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération. La convention vise, notamment, à renforcer les relations entre les deux parties et à former et assister les jeunes promoteurs membres de la famille de la résistance dans la création de coopératives.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *