L’automatisation du permis de conduire contribuera à la prévention routière

L’automatisation du permis de conduire, en vigueur depuis février dernier, servira incontestablement de levier à la modernisation du secteur des auto-écoles, ont indiqué les responsables de la Fédération marocaine des propriétaires des établissements d’auto-écoles (FMPEAE). Lors d’un point de presse, lundi à Casablanca, les représentants de la Fédération ont souligné l’importance de l’automatisation du permis de conduire qui nécessite une nouvelle méthode d’apprentissage intégrant des notions allant bien au-delà de la simple conduite ou de l’apprentissage du code nouvelle méthode, qui repose sur des bases scientifiques, comprend notamment un apprentissage visuel, des modules mécaniques, de secourisme et de règlement des litiges (constat à l’amiable), ainsi qu’un apprentissage de la conduite en agglomération, ont-ils fait savoir.
Ce nouveau processus est, selon eux, en mesure de contribuer au développement de ce secteur -qui souffre d’un manque d’organisation et présente une image pour le moins artisanale- à travers la formation continue des formateurs, la formation et la formation continue des conducteurs, et la contribution à la prévention routière dans le Royaume, qui présente un triste record d’accidents de la circulation avec près de 500 enfants tués par an. Dans cette optique, ont-ils ajouté, la Fédération s’est fixée pour objectifs l’accompagnement des actions de prévention routière en collaboration avec les départements concernés, et ce, à travers l’enseignement de la conduite sécuritaire aux futurs conducteurs, des campagnes de sensibilisation auprès des écoles et lycées, et l’élaboration d’études scientifiques basées sur des moyens technologiques de pointe.
Les membres de la Fédération ont appellé, à cette occasion, les parties concernées à la soutenir notamment pour la généralisation de la couverture sociale aux professionnels du secteur, à élaborer un programme pédagogique à même d’assurer un niveau intellectuel minimal des membres du Comité consultatif, à faciliter la procédure d’obtention de crédit pour les propriétaires d’auto-écoles. La FMPEAE, récemment créée, comprend 24 associations nationales représentant près de 500 propriétaires d’auto-écoles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *