Le 5e Forum arabe de l’éducation tire la sonnette d’alarme

Lors du  5ème Forum arabe de l’éducation et de l’enseignement, ouvert mercredi à Skhirat, le directeur général de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), Abdulaziz Othman Altwaijri a mis en garde contre «les dangers» qui pèsent sur le monde islamique dont notamment le manque d’infrastructures en matière d’éducation, d’enseignement, de sciences, de technologies, de culture et d’informatique.
Pour remédier à cette situation, M. Altwaijri a insisté sur la nécessité d’entreprendre une série de réformes basées notamment sur le traitement des dysfonctionnements des systèmes d’éducation et la révision des politiques d’enseignement adoptées par les pays arabes. Il a invité, dans ce sens, la Conférence du sommet islamique, la Conférence islamique des ministres des affaires étrangères et le Sommet arabe à porter plus d’intérêt aux questions d’éducation, de sciences et de culture. La lutte contre l’analphabétisme, aussi bien traditionnelle que numérique, la modernisation des systèmes d’éducation sur la base d’une vision globale et ouverte et le développement de la recherche scientifique et de l’enseignement supérieur dans toutes ses spécialités constituent désormais les fondements solides pour l’édification d’une société du savoir, a-t-il dit. Pour sa part, le directeur du bureau régional de l’UNESCO pour l’éducation dans les Etats arabes, Abdelmounaim Othmane a indiqué que ce forum coïncide avec le début de la mise en oeuvre de la stratégie à moyen terme de l’UNESCO pour 2008-2013 et le plan d’action 2008-2009 adopté par la Conférence générale de l’Organisation dans sa 34-ème session tenue à Paris. Ces plans d’action ciblent plusieurs secteurs ayant trait notamment à la manière adéquate à même de hisser les systèmes d’éducation et les mettre au diapason des mutations sociales et économiques qui s’opèrent aux niveaux national, régional et international, a noté M. Othmane.
Pour le Secrétaire général du conseil exécutif de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences, Mohamed El Qabssi, la modernisation des systèmes d’éducation arabes permettra de réaliser un développement humain et à préserver et à développer l’identité et la culture arabe. Ce Forum, organisé par la Fondation de la Pensée arabe, s’articule autour de cinq séances de travail portant sur «l’impact de la mondialisation sur l’enseignement dans le monde arabe», «la coopération internationale et l’enseignement», «la mondialisation et les économies de l’enseignement», «le rôle de l’enseignement dans la promotion du dialogue des cultures» et «des expériences pédagogiques».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *