Le cactus marocain menacé: Le ministère de l’Agriculture réagit

Le cactus marocain menacé: Le ministère de l’Agriculture réagit

La cochenille du cactus, un parasite ravageur est apparu récemment dans les provinces de Sidi Bennour, Rhamna et El Youssoufia. Afin de lutter contre cet insecte spécifique au cactus, le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime a lancé, mercredi 20 juillet à Rabat, un programme d’urgence.

Ce plan d’intervention, qui a déjà été lancé au niveau de la province de Sidi Bennour, comprend l’arrachage et l’incinération des plantations de cactus fortement infestées et le traitement chimique à base d’insecticide et d’huile minérale sur environ 2.000 hectares.

Il est également question de la publication d’un arrêté interministériel en vue de l’application, au niveau national, des mesures phytosanitaires nécessaires pour limiter la dissémination du parasite ravageur.

D’après le ministère de l’agriculture, les produits de traitement utilisés contre ce parasite sont choisis par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). De son côté, l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) a entamé un programme de recherche pour mettre au point des alternatives de lutte biologique et identifier les variétés résistantes à ce parasite.

La cochenille du cactus ne s’attaque pas aux autres cultures, précise l’ONSSA assurant que «l’utilisation des fruits et raquettes ne présente aucun risque ni pour la consommation humaine ni pour l’alimentation animale».

A noter que l’écrasement de l’insecte dégage une substance colorante rouge très visible, appelée le carmin. Cette substance est utilisée comme colorant naturel dans l’industrie alimentaire, pharmaceutique et cosmétique par plusieurs pays, notamment en Amérique latine.

Articles similaires

1 Comment

  1. Michel SAAD

    j’ai trouvé une méthode très efficace pour éradiquer la cochenille du figuier de barbarie. Si cela vous intéresse, écrivez-moi

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *