Le Cancer du poumon fait des ravages chez les femmes

«De 1990 à 2003, le nombre de nouveaux cas de cancer du poumon chez les femmes a augmenté de 60% tandis que le nombre d’hommes chez qui cette maladie a été diagnostiquée demeurait stable, c’est une énorme hausse, très largement au dessus de la normale», s’est inquiété le Dr Jyoti Patel, qui a dirigé l’étude. En 2004, cette maladie causera autant de morts chez les femmes aux Etats-Unis que tous les cancers du sein et cancers gynécologiques combinés, précisent les chercheurs dans «le Journal of the American Medical Association» (JAMA) daté du 14 avril.
Pour le Dr Patel, le cancer du poumon «ne semble pas être la même maladie chez les femmes » que chez les hommes. « Des facteurs génétiques, métaboliques et hormonaux ont tous une influence sur la façon dont les femmes réagissent aux carcinogènes et au cancer du poumon, et cela doit influencer la façon dont nous examinons les patients », selon le chercheur de Northwestern University à Chicago (Illinois, nord). Les cellules cancéreuses du poumon ont notamment davantage de récepteurs d’hormones oestrogènes que les cellules normales du poumon, notent les auteurs de l’étude. Les femmes ont plus de risque que les hommes de développer un type de cancer du poumon appelé adénocarcinome.
Ce cancer, auparavant relativement rare, est désormais le plus répandu, particulièrement chez les personnes les plus jeunes et celles qui n’ont jamais fumé. Des travaux ont montré l’association entre les thérapies hormonales à base d’oestrogènes et la survenance de l’adénocarcinome, et une intéraction entre le tabagisme, la prise d’oestrogènes et la survenance du cancer, selon le Dr Patel. En 2003, 80.100 femmes ont subi un dépistage révélant un cancer du poumon aux Etats-Unis et 68.800 autres sont mortes des suites de la maladie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *