Le CCDH assure une observation directe et qualitative des élections

Le CCDH assure une observation directe et qualitative des élections

L’opération électorale du 12 juin fait l’objet d’une observation qualitative et directe de la part du Conseil consultatif des droits de l’Homme. Une observation qui s’inscrit dans le cadre de la mission assignée à cette instance, à savoir la promotion de la culture de la démocratie et la consolidation des droits et libertés des citoyens. Lors d’une rencontre avec la presse tenue mercredi 10 juin, à Rabat, sur le sujet de l’observation des élections communales, le secrétaire général du CCDH, Mahjoub El Hiba, a affirmé que le Conseil a sélectionné des communes pour assurer cette mission, notamment les communes se situant au sein des provinces et préfectures où le Conseil dispose d’un bureau régional. A cela s’ajoute Marrakech où est appliqué le système de l’unité de la ville.
M. El Hiba a mis l’accent, dans le cadre de cette rencontre, sur les critères qui ont été retenues s’agissant de la sélection des communes. Il a précisé dans ce sens qu’il s’agit de la nature de communes, et le taux de pauvreté qui y est enregistré, ceci «afin d’évaluer la complémentarité entre les droits civiques et politiques d’une part, et les droits socio-économiques d’autre part».
Les communes difficilement accessibles ou ayant développé des modes de planification stratégique feront également l’objet de l’observation, a-t-il ajouté.
«Le choix a été porté sur des communes ayant enregistré les taux d’abstention les plus élevés lors des législatives de 2007, ainsi que sur des communes qui connaissent des activités spécifiques qui requièrent une dynamique particulière de leurs habitants, en vue d’évaluer l’impact de ces données sur le déroulement du scrutin, tant au niveau de l’enregistrement sur les listes électorales, la présentation des candidatures qu’à celui du vote», a indiqué M. El Hiba.
Pour assurer cette mission, M. El Hiba a signalé que le CCDH a formé des observateurs et observatrices crédibles et objectifs ayant une parfaite connaissance des communes ciblées par l’observation. Ces observateurs sont également en mesure, selon le Conseil, de se conformer à la charte morale, sur la base des normes internationales d’observation, de la législation nationale et dans le strict respect des critères et dispositions adoptés par les autorités publiques en charge de l’organisation des élections.
«Dans le cadre d’une coordination entre le CCDH, les autorités publiques et la société civile, les observateurs bénéficieront de toutes les facilités pour mener à bien leur mission, à la veille et au lendemain du scrutin», a-t-il souligné.
Le secrétaire général du CCDH a rappelé, par ailleurs, que les élections communales sont marquées par la participation de 10 observateurs internationaux représentant des instituts stratégiques et des médias. Ces observateurs ont pour mission principale d’assurer le suivi du scrutin afin de dégager les principaux aspects de l’expérience démocratique marocaine à travers cette étape. Au terme de l’opération électorale, le CCDH élaborera un rapport contenant les conclusions du Conseil à propos de l’opération d’observation. M. El Hiba a précisé que ce document contiendra également des recommandations destinées à enrichir le débat sur la pratique de l’observation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *