Le cheikh d’Al-Azhar ordonne à une collégienne d’ôter son niqab

L’imam de la prestigieuse mosquée cairote d’Al-Azhar a ordonné à une collégienne d’ôter son niqab, se disant déterminé à interdire le port du voile intégral dans les lycées dépendant d’Al-Azhar, a rapporté lundi le quotidien indépendant Al-Masri Al-Yom. Le cheikh Mohammed Sayyed Tantaoui effectuait samedi une tournée dans des lycées dépendant d’Al-Azhar, pour s’assurer de l’application des mesures anti-grippe H1N1.
Dans un lycée pour jeunes filles de Madinet Nasr, en banlieue du Caire, le cheikh « a été surpris (…) de voir l’une des collégiennes en niqab alors qu’elle était en cours», selon le journal. Il s’est alors «emporté» et lui a demandé d’enlever son voile, affirmant : «le niqab n’est qu’une tradition, il n’a pas de lien avec la religion ni de près ni de loin». L’adolescente a dû ôter le voile cachant son visage, même si l’une des enseignantes présentes a pris sa défense en affirmant que la jeune fille enlevait d’ordinaire son voile au sein de cet établissement non mixte et ne l’avait remis qu’en voyant arriver le cheikh. L’imam a réagi en demandant à la collégienne de ne plus jamais porter le niqab, affirmant en outre être déterminé à interdire officiellement à toute personne portant le niqab d’entrer dans les lycées dépendant d’Al-Azhar, d’après Al-Masri Al-Yom. Par ailleurs, toujours selon le journal, le ministre de l’Enseignement supérieur Hani Helal a décidé d’interdire l’accès des cités universitaires aux étudiantes portant le niqab.
Une grande majorité d’Egyptiennes musulmanes portent le hijab, un foulard cachant les cheveux et le cou mais laissant le visage à découvert.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *