Le CHU Ibn Rochd réagit

Le CHU Ibn Rochd réagit

Suite à l’article cité en référence intitulé» «Ibn Rochd : Hôpital ou dépotoir ?, je vous demanderais de bien vouloir publier le démenti suivant :
Suite à la parution de cet article le 10 juin 2005 ; nous avons délégué le même jour une commission qui s’est déplacée sur les lieux pour s’enquérir de la réalité des faits. Après enquête, il s’est avéré que les propos objet de cet article, ne sont pas fondés. Les membres de la commission ont visité tous les services et sites de la maternité pour concorder la photo insérée dans le journal avec les lieux. Ainsi, il s’est avéré que le local où la photo a été prise n’existe nulle part à la maternité. La preuve est que le plancher des toilettes des services de la maternité est revêtu du carrelage blanc et non de la mosaïque comme le montre la photo du journal. Les sacs existants dans le fond du couloir qui longe les locaux relatés dans l’article (salle d’échographie, salle des médecins) contiennent des débris de maçonnerie résultant des travaux d’installation d’un nouvel ascenseur par une société privée. Les travaux en cours ne sont pas encore achévés.
L’auteur de l’article a du mal à discerner entre sacs et contenairs. En effet, les déchets au niveau du Centre hospitalier Ibn Rochd, sont collectés dans des contenairs de différentes couleurs selon la nature des déchets et non pas dans des sacs et ce, depuis l’externalisation de cette activité par le Centre hospitalier Ibn Rochd en février 2005.
D’autre part, il est signalé que la maternité du Centre hospitalier Ibn Rochd a connu l’installation d’un certain nombre d’équipements nécessaires au bon fonctionnement de cette dernière ainsi que d’énormes travaux d’aménagement aux niveaux de plusieurs de ses services (travaux d’aménagement, climatisation, fluides médicaux, installation d’un ascenseur, peinure des façades, aménagement des toilettes…)  ce qui a nécessité une enveloppe budgétaire globale de 3.499.460,20DH sans compter l’enveloppe prévue cette année pour le complément d’aménagement de la maternité d’un montant de 1.000.000,00DH.

Pr Mohammed El Andaloussi
Directeur du Centre hospitalier
universitaire Ibn Rochd

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *