Le combat démocratique des femmes

Lors d’un exposé présenté samedi à Fès, dans le cadre d’une table ronde, initiée par le PPS, sur le thème «l’enjeu de la participation de la femme au combat démocratique», Saïd Saâdi a affirmé que «la question de la femme nécessite une grande mobilisation et une communication avec les citoyens pour les sensibiliser à l’importance de cette question dans le développement escompté par le Maroc».
M. Saâdi a loué le rôle joué par le mouvement féministe afin que la femme puisse occuper la place qui lui échoit au sein de la société, soulignant la nécessité de poursuivre le combat pour lever l’injustice dont elle souffre, surtout au plan juridique. Il a mis en exergue les principales réalisations accomplies par le gouvernement actuel, notamment la hausse du taux de scolarisation de la fille rurale, l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant et le renforcement du rôle économique de la femme.
M. Saâdi a indiqué que c’est la volonté politique qui a fait du «quota» concernant la représentativité de la femme au Parlement une réalité pour laquelle il faut militer afin de l’élever davantage. Le principal combat pour lequel il faut se mobiliser dès aujourd’hui, a-t il dit, est celui de l’entrée de la femme dans les centres de décision, à partir des prochaines élections, soulignant la nécessité d’oeuvrer pour un encadrement des femmes qui intégreront le Parlement. M. Saâdi a appelé, par ailleurs, à la création d’un Conseil national de la femme et d’un ministère chargé exclusivement de la femme, disposant de tous les moyens à même de lui permettre de s’acquitter, dans les meilleures conditions, de ses missions, outre la mise en place d’un centre d’étude et de recherche sur la situation de la femme. Nezha Skalli, membre du Bureau politique du PPS, avait, auparavant, mis l’accent sur l’importance de l’organisation de cette table ronde, et souligné que le thème choisi pour cette rencontre vise à trouver des réponses aux questions liées aux différents volets de la vie politique, économique et sociale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *