« Le comportement délictueux »

Le « comportement délictueux » des mineurs est un problème éducatif et social qui préoccupe la société, vu l’accroissement de ce phénomène, ont souligné plusieurs intervenants lors d’une rencontre de sensibilisation axée sur les missions des établissements de protection de l’enfance, organisée récemment à Témara.
Les intervenants ont relevé l’importance d’une ouverture de l’institution de la protection de l’enfance sur son environnement social et d’accorder une attention particulière au phénomène de la délinquance juvénile, en impliquant le mouvement associatif afin qu’il soit informé des efforts entrepris au sein de ces centres éducatifs. Les orateurs, pour la plupart des magistrats exerçant dans la région de Rabat, Salé, Zemmour et Zaer, des enseignants universitaires, des représentants d’associations, des élus et des cadres éducatifs du centre de protection de l’enfance à Témara, ont été unanimes à souligner les apports en faveur des mineurs délinquants contenus dans le nouveau code de procédure pénale.
Ces nouvelles dispositions sont conformes aux conventions internationales, notant toutefois qu’elles restent parfois difficilement applicables sur le terrain et ne permettent pas de résoudre efficacement les problèmes des centres de protection de l’enfance, ont relevé les orateurs. Par ailleurs, les participants ont traité du fonctionnement de la justice des mineurs, du manque du personnel dans ce domaine et de la nécessité de mettre sur pied « une politique pénale, surtout que le nombre de délits commis par des mineurs est en nette augmentation ». Les intervenants ont évoqué également les causes psychologiques et socio-éducatives qui incitent ces mineurs à commettre ces crimes et ces délits.
Des statistiques présentées lors de cette réunion affirment que le nombre de verdicts prononcés au Maroc à l’encontre des mineurs a atteint en 2002, quelque 15.000 jugements . La rencontre a été organisée par la délégation préfectoral de Skhirat Témara du Secrétariat d’Etat chargé de la jeunesse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *