Le Conseil des ouléma dénonce «avec force» la tentative de rupture publique du jeûne

Le Conseil provincial des ouléma de Mohammédia a dénoncé «avec force» la tentative de rupture publique du jeûne, initiée dimanche dans cette ville par un groupe de personnes pour revendiquer l’abrogation de l’article 222 du Code pénal.
«Les populations de Mohammédia ont été informées de la tentative de rupture publique du jeûne par un groupe d’agitateurs, en violation de l’un des piliers de l’Islam, arguant que cela s’inscrit dans le cadre de l’exercice des libertés individuelles», indique un communiqué du conseil reçu lundi soir à la MAP. «Le Conseil provincial des ouléma de Mohammédia dénonce cet acte odieux qui défie les enseignements de Dieu et du Prophète avec tout ce qu’il engendre comme sanction sévère», ajoute le communiqué. Le texte relève que «le Maroc, où l’exercice des droits et devoirs est en totale conformité avec les fondements religieux garantis par le Commandeur des croyants, ne peut tolérer cette atteinte publique à la religion», attirant l’attention sur «les répercussions de ces actes sur la vie de la Oumma, soucieuse du respect de sa religion et attentive aux agissements des agitateurs». Une source autorisée avait annoncé que les autorités locales et les services de sécurité de Mohammédia ont réussi, dimanche, à mettre en échec une tentative de rassemblement qui devrait être suivie d’une rupture publique du jeûne, projetée pour revendiquer l’abrogation de l’article 222 du Code pénal. Ces agissements ont été initiés, selon les mêmes sources, par la nommée Zineb Elghzaoui, journaliste au «Journal hebdomadaire» et membre d’une organisation, inconnue, dénommée «Mouvement alternatif pour la défense des libertés individuelles».
La même source indique que les promoteurs marocains de cette manifestation, visant à inciter à la rupture du jeûne en public, seront poursuivis en justice conformément à la procédure en vigueur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *