Le culinaire en fête

Tour à tour, et jusqu’au 23 octobre, les spécialités culinaires de Fès, d’Agadir et de Marrakech seront à l’honneur. Ce festival du Patrimoine Culinaire sera accompagné d’expositions artisanales, des représentations du folklore historique contemporain et des défilés de mode. L’initiative du groupe Méridien est appuyée par l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), le ministère de l’Artisanat et de l’Economie Sociale, ainsi que les walis de Fès-Boulemane, de Marrakech et d’Agadir. L’apport de plusieurs intervenants notamment des musées et de plusieurs restaurants à Marrakech et à Fès a été également décisif. L’événement intervient en plein repositionnement de l’enseigne qui, après avoir perdu les établissements du groupe KTH, vient de signer deux contrats de taille à faire oublier les déceptions du passé : la gestion de l’hôtel Marhaba à Casablanca et du Palais des Roses à Agadir. Ce dernier établissement de luxe (5 étoiles) de 400 chambres, construit récemment, sera officiellement renommé «Le Méridien Palais des Roses Agadir à la suite d’un programme de travaux qui s’achèvera début septembre. L’arrivée de Méridien marquera-t-elle la fin d’une impasse où pâtit le Palais des Roses depuis son démarrage ? Le Directeur Commercial du Royal Mansour Meridien, Mohamed Mekouar, fait état déjà d’un mois d’octobre «exceptionnel» au niveau des réservations. L’autre établissement qui passera sous la gestion de la chaîne, l’hôtel Marhaba, lui, appartient à une autre époque. Celle des années 50 qui l’ont vu naître et prospérer avec un design conçu par Emile Duhon, architecte de Sa Majesté Mohammed V. Durant la décennie 90, de changements de mains en changements de mains, le Marhaba est tombé en désuétude. Là aussi, l’intégration dans le gigantesque réseau commercial du groupe Méridien signe un come-back et la fin d’une situation d’exception sur l’avenue des FAR. Les travaux ne vont pas traîner. Un plan architectural a déjà été retenu. Le futur hôtel comprendra en gros 280 chambres, 16 suites et une suite royale. Il sera doté de toutes les accommodations nécessaires dont une grande salle panoramique avec vue sur la Médina, la mosquée Hassan II… L’accord conclu avec le propriétaire, Abou Jadail Group, prévoit une assistance technique du Méridien durant la phase de construction qui prendra fin au plus tard en 2006. La proximité du Marhaba avec le Royal Mansour constitue en cela un avantage, selon le staff du groupe Méridien, qui adoptera une gestion rapprochée des deux chaînes. Avec la signature de ces contrats de gestion, le portefeuille de la chaîne d’hôtels Le Méridien au Maroc compte désormais quatre établissements : le Royal Mansour Méridien (Casablanca), le Méridien N’Fis (Marrakech) et le Méridien Palais des Roses- Agadir. A moyen terme l’objectif de Méridien est de poursuivre son expansion au Maroc, par l’acquisition de nouveaux hôtels ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *