Le dispositif d’accueil des MRE s’améliore

A la veille de l’ouverture de la deuxième édition du Salon national des MRE, organisé par la Fondation, du 16 au 21 juillet à Tanger, Abdessalam Leftouth directeur d’un pôle de la fondation Hassan II, s’est particulièrement félicité de l’amélioration notable des conditions d’accueil des MRE.
Il a relevé, à ce propos, la diminution des files d’attentes dans les enceintes portuaires et aéroportuaires, l’introduction du dédouanement par Internet, la célérité des procédures administratives, l’amélioration quantitative et qualitative des conditions de la traversée, entre autres, soulignant que la fondation a mis en place au profit des MRE une cellule de requête reliée par Internet chargée du suivi et du règlement de leurs problèmes.
Rappelant que la fondation n’a pas été créé uniquement pour le transit, il a indiqué que sur près de 10.000 requêtes annuellement adressées à cette institution, 48 % ont été réglées, faisant observer qu’une amélioration notable est enregistrée au niveau des prestations fournies par l’ensemble des administrations sollicitées par les MRE. Au titre de l’année 2001-2002, près de 68 % dees requêtes soumises au département de la justice ont été réglées, a-t-il signalé, ajoutant que la fondation s’applique actuellement à dresser un inventaire chiffré des requêtes des intéressés pour mieux les servir. Tenant compte de l’intérêt de plus en plus marqué des MRE pour l’investissement dans leur pays d’origine, la fondation a élaboré, à cet effet, 18 guides d’information sur les procédures et les modalités d’investissement dans 18 secteurs d’activités au Maroc, a-t-il expliqué. conformément à sa vocation d’outil fédérateur des MRE autour de leur pays et de ses institutions, la fondation s’investit aussi dans le tissu associatif des concitoyens marocains résidant à l’étranger, a-t-il dit, relevant l’envoi de près de 500 enseignants en Europe à charge de la fondation, la délégation d’une dizaine d’ouléma et d’imams de mosquées, d’une centaine d’autres ouléma et imams pendant le mois de ramadan.
La fondation assure, chaque année, le séjour au Maroc d’un millier d’enfants marocains issus de l’émigration, dont un premier contingent a participé aux festivités marquant le mariage royal, a-t-il indiqué. ne pouvant laisser en rade aucun concitoyen marocain, a-t-il dit, la fondation prévoit aussi l’acheminement, pendant le mois de ramadan prochain, de 8 à 9 tonnes de friandises marocaines au profit des concitoyens marocains qui purgent des peines de prisons à l’étranger.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *