Le dossier Slimani et co-accusés suit son cours

Le juge d’instruction près la Cour spéciale de justice (CSJ) a auditionné, mardi, Mohamed Boudhir, ancien secrétaire général de la commune urbaine des Roches Noires (Casablanca), poursuivi en état d’arrestation, pour son implication présumée dans l’affaire Slimani et ses co-accusés, a-t-on appris mardi de source judiciaire.
Dix-huit (18) mis en cause sont poursuivis dans cette affaire pour détournement de deniers publics, trafic d’influence et utilisation de documents administratifs et bancaires falsifiés.
Le juge d’instruction avait auparavant auditionné l’entrepreneur Boujemâa El Youssoufi et l’homme d’affaires irakien Mohamed Ouahib qui avait porté plainte contre Abdelmoughit Slimani, ex-président de la communauté urbaine de Casablanca et ses co-accusés pour avoir subi des dommages matériels et moraux découlant du non-versement de sommes qui lui étaient dues.
Les dix-huit individus, en l’occurrence Abdelmoughit Slimani et Abdelaziz Laâfora, ancien gouverneur de la préfecture Ain Sebaâ-Hay Mohammadi, un entrepreneur, plusieurs conseillers communaux, des architectes et des fonctionnaires, sont poursuivis dans cette affaire. Les mis en cause ont été arrêtés le mois dernier, suite à une plainte déposée par un opérateur suisse Jean Victor Lovat contre Abdelmoughit Slimani, se rapportant à des irrégularités et des détournements de fonds destinés à la réalisation des complexes immobiliers « Oulad Zyane » et « Fouarat ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *