Le FFD appelle à la vigilance

La question du Sahara marocain a imprégné les échanges lors du meeting organisé dimanche à Meknès par le Front des forces démocratiques (FFD) et présidé par le secrétaire général du parti, Thami Khyari.
Devant les militants et sympathisants du parti, rassemblés au palais de la foire de Meknès, M. Khyari a réaffirmé que la proposition algérienne de partition du Sahara marocain s’inscrit dans le cadre d’un complot visant l’intégrité territoriale du Royaume et imposent une vigilance de la part de toutes les composantes de la société marocaine.
Pour le chef du parti, le dernier rapport du secrétaire général des Nations Unies sur la question des provinces du Sud a dévoilé clairement et nettement les intentions hégémoniques de l’Algérie visant à porter atteinte à l’intégrité territoriale, à entraver l’élan de développement entamé par le royaume et à créer une entité artificielle dans la région. Il a réitéré le rejet catégorique de cette proposition par le FFD, à l’instar des différentes forces vives de la nation.
M. Khyari a également estimé que la visite qu’effectuera le souverain aux provinces du sud et en particulier à la ville de Dakhla témoigne et confirme, si besoin en est, l’attachement indéfectible du Royaume à sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire national.
Le meeting a également été l’occasion pour les dirigeants du parti de jeter la lumière sur les préparatifs en cours pour les échéances électorales de septembre prochain et d’expliciter la nouvelle stratégie du FFD mettant l’accent sur les sections locales. Le parti accordera également davantage d’intérêt aux femmes et aux jeunes, qu’il a erigés en cibles prioritaires, notamment à travers la Ligue démocratique des étudiants et l’association «initiatives jeunes».
Les dirigeants du parti se sont dits confiants en la bonne performance du parti lors des prochaines échéances, les préparatifs allant bon train pour remporter un maximum de sièges. Même si le FFD a dû adapter sa démarche au choix du scrutin de liste, alors qu’il avait opté auparavant pour le scrutin uninominal à deux tours.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *