Le Fonds de soutien finance quatorze projets

Le Fonds de soutien finance quatorze projets

Après la mise en place du Fonds d’appui à la représentativité des femmes et l’installation des membres de la commission chargée de sa mise en œuvre, il a été procédé, lundi 27 avril, à Rabat, à la signature de plusieurs conventions de financement des projets éligibles à ce Fonds de soutien. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du renforcement de la représentativité des femmes au sein des conseils communaux. Ont pris part à la signature des conventions, Abdechakour Raïs, wali, secrétaire général du ministère de l’Intérieur, président du Fonds d’appui, ainsi que les représentants des organismes porteurs des projets. Quatorze projets seront financés dans le cadre de ces conventions. Désormais, 9 partis politiques et 5 associations bénéficieront du fonds. Pour ce qui est des formations politiques, il s’agit de l’Organisation de la femme istiqlalienne, du Parti de la justice et du développement (PJD), du Rassemblement national des indépendants (RNI), du Mouvement populaire (MP), de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), de l’Union constitutionnelle (UC), du Parti Authenticité et Modernité (PAM), de la section féminine du Parti du progrès et de socialisme (PPS) et du Parti socialiste unifié (PSU). En ce qui concerne les associations, le Fonds bénéficiera à l’Association de recherche et d’études en sciences sociales, le Forum «Azzahraa» pour la femme marocaine, la Fondation Abbas Kabbaj pour le développement et la culture, l’Association nationale pour la protection de l’enfance et la famille (délégation de la province de Boujdour) et l’Organisation du renouveau de la conscience féminine. S’exprimant à l’occasion de la signature, le ministre de l’Intérieur, Chakib Benmoussa, a précisé que «la signature de ces conventions marque le lancement effectif du Fonds de soutien pour l’encouragement de la représentativité des femmes, créé par le gouvernement en application des Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI». La sélection de ces projets s’est déroulée en conformité avec les textes juridiques régissant le Fonds et le cahier des charges élaboré par le comité chargé de l’étude de ces projets, a expliqué M. Rais.
Créée à environ deux mois des élections communales, prévues le 12 juin 2009, la commission a pour mission essentielle le lancement d’un appel à soumission des projets, la réception des dossiers relatifs à ces projets, leur examen et la sélection des projets qui seront retenus. «L’idée de mettre en œuvre le Fonds d’appui constitue une étape importante dans le cadre du renforcement des droits de la femme et la mise en place des conditions nécessaires à la consécration de sa présence dans la gestion des affaires publiques», avait déclaré Rachida Benmassoud, membre du bureau politique de l’USFP et membre de la commission chargée de la mise en œuvre du Fonds d’appui, dans un entretien accordé à ALM.

Mohamed Aswab

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *