Le genre social et le développement

Un groupe de travail a été constitué pour fixer les objectifs de ce réseau, créé dans le cadre du partenariat entre le centre de la femme arabe pour la formation et la recherche (Cawtar) et la banque mondiale et pour en définir le rôle et les programmes.
Le rapport relatif à la création de ce réseau a été élaboré par un atelier de réflexion, avant d’être présenté à la réunion . Il porte sur trois thèmes principaux à savoir « la femme et le pouvoir de décision », « la femme et l’information » et « la femme et la législation ». L’annonce de ce réseau, dont Cawtar assurera la coordination, a été faite au cours de la réunion tenue vendredi en présence de Jean-Louis Sarbib, vice-président de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, de représentants du programme des Nations-Unies pour le développement, d’institutions gouvernementales, d’organisations et d’associations arabes ainsi que du corps diplomatique arabe accrédité à Tunis. Neziha Ben Yedder, ministre tunisien des Affaires de la femme et de la famille, a prononcé, lors de la cérémonie d’ouverture des travaux de cette réunion une allocution dans laquelle elle a souligné que la question du genre social et le développement occupe une place de choix dans le développement des sociétés arabes. Et d’ajouter que l’égalité des chances entre la femme et l’homme reste un facteur déterminant dans toute oeuvre de développement équilibré et harmonieux.
De son côté, M. Sarbib a indiqué que la question du genre, l’éducation, l’eau, le développement du secteur privé et l’amélioration de l’efficacité du secteur public, sont étroitement liés. Il a souligné la nécessité pour les femmes de faire connaître leur avis en ce qui concerne la définition des priorités et l’élaboration de tout plan de développement et l’importance de l’échange des expériences entre la banque mondiale et le Centre Cawtar, dans le cadre de ce partenariat.
Dans une déclaration, Soukaina Bouraoui, directrice du Centre précité a souligné que la création de ce réseau arabe ne manquera pas d’aider à mieux connaître les expériences réussies des autres réseaux arabes et internationaux car, a-t-elle ajouté, il aura pour rôle de diffuser les résultats des recherches sur plusieurs thèmes notamment « la femme et la prise de décision », « la femme et les médias » et « la femme et le droit », qui sont les trois piliers incontournables du développement durable.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *