Le gisement des déchets industriels atteindra 12 millions de tonnes en 2030

Le gisement des déchets industriels atteindra  12 millions de tonnes en 2030

Casablanca-Settat produira à elle seule plus de 7 millions de tonnes

La quantité des déchets ménagers produits en milieu urbain qui est de 5,9 millions t en 2015 passera à 9,4 millions de tonnes en 2030.

A l’horizon 2030, le gisement total des déchets au niveau national atteindra 39 millions de tonnes. Le secrétariat d’Etat chargé du développement durable fait état d’une augmentation de 45% par rapport à l’année 2015 où le gisement des déchets totalisait 26,8 millions de tonnes. Pour mesurer l’ampleur du phénomène, il est intéressant d’examiner la répartition du gisement par type de déchets (déchets ménagers et assimilés ; déchets industriels et déchets de construction et de démolition) et par région.  Ainsi, il convient de relever que les 4 régions qui produisent le plus de déchets ménagers sont Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra, Fès-Meknès et Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Dans ces régions la production des déchets ménagers ne cessera d’augmenter durant les prochaines années. Ainsi, la production des déchets ménagers et assimilés (DMA) dans la région de Casablanca-Settat passera de 1.484.755 tonnes en 2015 à 2.211.581 tonnes en 2030. Pour la région de Rabat-Salé-Kénitra, les déchets ménagers atteindront 1.373.363 tonnes en 2030 contre 948.262 tonnes en 2015, Fès-Meknès (745.694 tonnes à 1.064.517 tonnes), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (624.356 tonnes  à 1.050.240  tonnes). Pour les autres régions, les déchets ménagers atteindront 830.970 tonnes en 2030 à Marrakech contre 564.340 tonnes en 2015, Souss- Massa (438.931 tonnes à 681.070 tonnes), l’Oriental (431.690 tonnes à 603.490 tonnes), Béni Mellal-Khénifra (355.218 tonnes à 470.274 tonnes), Guelmim-Oued Noun (75.996 à 732.751 tonnes), Laayoune-Sakia El Hamra (89.626 tonnes à 131.317 tonnes).

Selon les chiffres du secrétariat d’Etat chargé du développement durable, la quantité des déchets ménagers produits en milieu urbain qui est de 5,9 millionst en 2015 passera à 9,4 millions de tonnes en 2030. Pour ce qui est du gisement total des déchets industriels, la production qui est estimée à 5,4 millions de tonnes en 2015 atteindra les 12 millions de tonnes en 2030. La région de Casablanca-Settat produira à elle seule plus de la moitié du gisement total des déchets industriels. La production de ces déchets va ainsi exploser en passant de 3.292.614 tonnes à 7.104 244 tonnes en 2030. Une hausse importante est également prévue dans la région de Tanger-Tetouan-Al Hoceima où les déchets industriels atteindront 1.834.593 tonnes en 2030 contre 660.648 tonnes. Dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, la production de ces déchets va doubler (249.009 tonnes à 547.132 tonnes). Il en va de même pour les régions du Souss-Massa (372.481 tonnes à 7.38.391 tonnes), Fès-Meknès (578.482 tonnes en 2030 contre 295.550 tonnes).

Pour ce qui est des déchets de construction et de démolition, le secteur du bâtiment général 15,6 millions de tonnes en 2030 contre 14 millions de tonnes en 2015. Selon les prévisions du secrétariat d’Etat chargé du développement durable, la production de ce type de déchets va baisser dans certaines régions à l’horizon 2030. Dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, la production qui est de 2,3 million de tonnes régressera pour atteindre 790.231 tonnes. C’est aussi le cas pour la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (4,1 millions de tonnes à 3 millions de tonnes), Marrakech-Safi (1,6 million de tonnes à 440.020 tonnes), Laayoune-Sakia El Hamra (518.122 tonnes à 160.195 tonnes). Dans les autres régions, la production des déchets de construction et de démolition va continuer à augmenter : Casablanca-Settat (1,4 million T à 1,9 millions t) ; Oriental (1 Mt à 1,8 Mt) ; Fès-Meknès (1,2 Mt à 1,5 Mt) ; Beni Mellal-Khénifra (202.655 t à 1,6 Mt).

Plastique : Une production de 1,3 million de tonnes 

S’agissant de la répartition du gisement des déchets par filière, il est important de relever que le gisement total du plastique qui s’est chiffré à 7.94.168 tonnes devrait atteindre 1,3 million de tonnes en 2030. La région de Casablanca-Settat accapare à elle seule 49% du gisement en 2030. Viennent ensuite les régions de Rabat-Salé-Kénitra (11%), Fès-Meknès (11%), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (8%), Marrakech-Safi (6%). Le taux de recyclage actuel est de 25%. L’objectif pour 2025 est d’atteindre un taux de recyclage de 50% et de 70% pour 2030. Pour ce qui est du papier carton, le gisement qui était estimé à 941.903 tonnes en 2015 atteindra 1,5 million de tonnes en 2030. Le taux de recyclage prévu est de 50% en 2025 et 80% en 2030 alors qu’il n’était que de 27% en 2015. La répartition du gisement en 2030 selon les régions fait ressortir de Casablanca-Settat (48%), de Rabat-Salé-Kénitra (12%), Fès-Meknès (8%), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (8%), Marrakech-Safi (7%). S’agissant du gisement des métaux, il atteindra 2,3 millions de tonnes en 2030 contre 791.780 tonnes en 2015. Le taux de recyclage actuel qui est de 46% devrait passer à 60% en 2025 et 80% en 2030.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *