Le gouvernement a approuvé 72 projets en 2007

Le gouvernement a approuvé 72 projets en 2007

Ce sont 72 projets qui ont été approuvés par la Commission interministérielle des investissements, durant l’année précédente, pour un coût global de 71,36 milliards DH, soit une hausse de 15% par rapport à 2006, a indiqué le Premier ministre Abbas El Fassi.
Ces projets devraient générer plus de 40.000 emplois, soit une progression de 30% en comparaison avec 2006, a ajouté le Premier ministre qui a ouvert, lundi à Rabat, les travaux de la réunion de la commission des investissements, la première au titre de 2008. Les projets d’investissement approuvés par la Commission en 2007 ont concerné différents secteurs, essentiellement ceux du tourisme et du textile, dans neuf régions du Royaume, a précisé Abbas El Fassi. Le taux d’investissement est passé de 25 à 31% du PIB et le volume
d’investissement étranger a
quadruplé.
Le Premier ministre a souligné que «les résultats positifs» ont été enregistrés par le secteur des investissements durant la période 2002-2007. Ce bilan, a-t-il ajouté, a été réalisé grâce à la mobilisation générale conduite par SM le Roi Mohammed VI et la conjugaison des efforts tant au niveau du secteur public que privé.
M. El Fassi s’est félicité, par ailleurs, de la présence au Maroc des investisseurs arabes, qui étaient à l’origine des deux tiers des investissements approuvés par la Commission en 2007. Il a également salué la «contribution importante» des investisseurs marocains, qui ont participé à hauteur de 50 % dans ce total. Lors de la dernière réunion de la Commission des investissements en novembre 2007, six projets, pour un investissement global de plus de 4 MMDH, ont été approuvés, générant plus de 6.000 emplois. Ces investissements concernent les secteurs de la cimenterie, de l’automobile, de la pétrochimie, de la chimie-parachimie, du tourisme et de la distribution.
Les investisseurs du Golfe injectent leurs capitaux dans le secteur des infrastructures, l’immobilier et le tourisme. Et ce sont ces deux derniers domaines qui ont attiré 48 % du total des investissements directs étrangers reçus au Maroc en 2006. À eux seuls, ces deux domaines ont enregistré une progression jamais atteinte avec des montants respectifs de 7,92 milliards de dirhams et de 3,98 milliards de dirhams alors qu’ils n’étaient en 2000 que de 186,5 millions de dirhams et de 574,6 millions de dirhams. Le premier pays arabe investisseur en 2006 demeure le Koweït avec 983,5 millions de dirhams d’investissement, soit 3,86% du total des IDE reçus en 2006.
En 2005, le Maroc a réussi à s’imposer comme premier hôte des investissements étrangers directs au Maghreb et quatrième en Afrique avec un flux brut de 2,9 milliards de dollars, contre 1,07 milliard de dollars en 2004.
Les grands projets lancés par notre pays y sont également pour beaucoup. Le port de Tanger Med en premier qui a attiré l’un des grands opérateurs de toute la région du Moyen et Proche-Orient.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *