Le gouvernement interrogé sur les inondations

Le gouvernement a pris une série de mesures urgentes destinées à faire face aux dégâts causés par les inondations survenues dans certaines provinces du Royaume entre le 17 novembre et le 9 décembre dernier, a indiqué le ministre de l’Equipement et du Transport, M. Karim Ghellab. M. Ghellab, qui répondait à une question orale à la Chambre des conseillers, sur ces inondations, a ajouté que les travaux entrepris par les services de son département sur les points endommagés ont permis, dans un délai de moins de trois jours, à ouvrir la majorité des routes qui ont été coupées suite à ces inondations. Ces inondations qui ont touché en particulier les provinces d’Al-Hoceïma, Nador, Chefchaouen et Khénifra ont engendré 77 fermetures dans neuf routes nationales, 12 routes régionales et 21 provinciales. M. Ghellab a, en outre, indiqué que son département a augmenté l’installation des panneaux de signalisation et des kits de sécurité routière. De même qu’il a pris un ensemble de mesures visant à interdire et à dévier la circulation sur les points endommagés, en coordination avec les autorités provinciales, la Gendarmerie royale, la Sûreté nationale. D’autres mesures ont été également prises, notamment la mise en place d’équipements de canalisation et l’information des usagers de la route par le biais des médias sur la fermeture et l’ouverture des routes. Pour ce qui est de la province d’Al Hoceïma, a-t-il ajouté, les mesures pratiques prises ont concerné notamment la reconstruction de deux installations sur l’oued Beni Frah et la programmation de l’extension et du renforcement de la route provinciale numéro 5205 d’une longueur de 8 km et la reconstruction d’un pont sur l’Oued Ghiss sur la route provinciale 5207.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *