Le journal espagnol «ABC» scrute le ciel marocain

La réunion de haut niveau maroco-espagnole, tenue les 8 et 9 décembre dernier à Marrakech, a marqué le coup d’envoi à d’importants projets économiques entre le Maroc et l’Espagne et contribué au renforcement des relations bilatérales dans différents domaines, écrit le quotidien espagnol « ABC ».
Le journal, qui a publié mardi un « Spécial Maroc» en huit pages, rappelle les propos tenus à l’issue de cette rencontre par le président du gouvernement espagnol, José Maria Aznar, selon lesquels « les relations entre les deux pays traversent, à présent, un très bon moment ». Citant Abderrazak El Mossadeq, ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales et de la Mise à niveau de l’économie, le journal souligne « la grande importance » de la conclusion à Marrakech d’un accord de coopération financière d’un montant de 390 millions d’euros, « eu égard aux relations étroites qui unissent les deux pays».
Le journal note, d’autre part, que les régions du Nord du Maroc connaissent la réalisation d’importants projets avec la participation des entreprises espagnoles et que les importants investissements dans le développement des infrastructures reflètent le désir du Royaume de moderniser ses structures de base. Des efforts sont également déployés pour garantir des sources d’énergie au moment où les secteurs traditionnels importants se renforcent et orientent leurs productions vers l’exportation.
A cet égard, souligne le journal citant Rachid Talbi El Alami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Télécommunications, un programme d’appui destiné au renforcement des capacités de production a été adopté, visant à rendre les produits marocains compétitifs.
De son coté, le secteur bancaire marocain est suffisamment fort pour jouer un rôle important dans les relations avec l’Europe, estime « ABC ». Selon le quotidien, le secteur des télécommunications a connu « les plus grandes réformes structurelles au Maroc depuis 1996 ». La mise en place du Technopark de Casablanca, une entreprise dont l’objectif est de devenir un centre névralgique pour les technologies de l’information et de la communication dans le Royaume, s’inscrit dans ce cadre, ajoute « ABC ». Il rappelle, par ailleurs, la décision de libéraliser le secteur de la communication audiovisuelle et la création de la Haute autorité de la communication audiovisuelle. Qualifiant le Maroc de «trésor à découvrir » au plan touristique, « ABC » souligne les projets lancés par le Maroc en vue d’accueillir, en 2010, dix millions de touristes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *