Le Kif améliore la vision

Le Kif améliore la vision

Un mélange de chanvres et de tabac rustique, comme le Kif que l’on fume dans certaines régions du Maroc, pourrait améliorer la vision nocturne. Un travail publié dans la revue scientifique britannique « Journal of Ethnopharmacology » a découvert cet effet bénéfique sur des fumeurs habituels du cannabis.
Ce sont des chercheurs du département de la botanique et de la physiologie de l’Université de Grenade en Espagne qui ont mené une étude dans le nord du Maroc sur la « relation qui existe entre la consommation du cannabis et l’augmentation de la vision nocturne. Le projet a démarré suite à la constatation que dans la côte méditerranéenne du Rif, la majorité des pêcheurs effectuent leur travail la nuit sans aucune difficulté, même dans des nuits où il fait très sombre et ce grâce, comme ils l’affirment à la consommation continue du cannabis, comme le confirme le professeur, Joaquin Molero, de l’université de Grenade, l’un des chercheurs qui ont travaillé dans le projet.
Molero a expliqué que depuis 1991, des chercheurs comme l’Américain West, ont constaté que les pêcheurs jamaïquains qui consomment régulièrement du cannabis étaient capables de voir et de naviguer à travers des barrières de corail dans l’obscurité de la nuit. « Pour le moment, on sait que la consommation de cannabis développe les pupilles, ce qui à son tour permet d’augmenter considérablement la lumière », explique le professeur Molero. Mais il a précisé que cette dilatation des pupilles provoquée par la consommation du cannabis « ne signifie pas que c’est elle qui produit l’augmentation de la vision nocturne, et nous sommes en train de prouver que sa combinaison avec la vitamine A, principal élément impliqué dans les processus de perte de la vue, est très importante ».
Il a aussi indiqué que la ligne suivie par les recherches qu’il mène en coopération avec le professeur Abderrahmane Merzouki, de la faculté des sciences de l’Université de Tétouan, peut déterminer si l’augmentation de vision est en rapport, d’une certaine manière, avec l’effet que le cannabis peut avoir au moment de retenir la Vitamine A dans les monocles bâtonnets. Ainsi, et au cours de ses expériences, un patient a été laissé, après avoir consommé du cannabis, dans l’obscurité totale pendant une demi-heure, dans le but de s’assurer que l’oeil s’habitue à la situation. Les premiers résultats ont signalé que la rétine « s’était bien stimulée et que le sujet voyait plus net sous l’effet du cannabis ».
C’est pour cette raison que le chercheur espagnol estime que « même s’il commence à considérer que fumer du cannabis peut directement améliorer les processus physiologique de la vision, il faut attendre à avancer dans la recherche ». Il a aussi indiqué que jusqu’à maintenant, on a étudié quelque 30 cas, dont la dose idéale de cannabis nécessaire à l’amélioration de la vision ».
Enfin, le professeur Molero affirme que pour le moment, le premier pas a été franchi, puisque les premiers résultats de la recherche ont été publiés dans la revue scientifique de renom « Journal of Ethnopharmacology ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *