Le Maroc appelle à plus d’engagement islamique sur la scène internationale

Le Maroc, depuis toujours acteur incontournable de la paix au Proche-orient, vient de lancer un appel à la communauté internationale et à tous ceux qui sont épris de paix pour amener le gouvernement israélien à arrêter ses plans et l’inciter à revenir à la table des négociations. L’appel a été lancé par M. Mohamed Benaïssa, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, du haut de la tribune de l’organisation de la conférence islamique (OCI), lors de la réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’organisation, tenue lundi à Doha. Le chef de la diplomatie marocaine a clairement exprimé la position du Maroc qui rejette toutes les tentatives visant l’élimination de l’autorité nationale palestinienne, soulignant que toute tentative allant dans ce sens est vouée à l’échec et que ses répercussions seraient sans doute fâcheuses pour toute la région. Pour le Maroc, le retour à la table des négociations est la seule voie pour parvenir à une paix véritable, juste et durable dans la région et à l’établissement d’un Etat palestinien indépendant avec Al Qods pour capitale. La situation difficile qui a nécessité la tenue de cette réunion requiert, a estimé M. Benaïssa, la prise d’une position claire et ferme correspondant à l’évolution de la situation dans les territoires palestiniens occupés et ses implications sur la sécurité, la stabilité et la paix dans le monde musulman. Nous devons en tant qu’oumma islamique être très vigilants et conscients des répercussions et des effets de l’escalade sans précédent des actions de l’armée israélienne contre le peuple palestinien, ses institutions et ses symboles patriotiques, a ajouté le ministre. D’autant plus que le Maroc, comme d’autres pays arabes et islamiques, trouve dans la tournure des événements, le présage de l’existence d’un plan visant à saper toutes les initiatives et les efforts internationaux déployés jusqu’à présent pour circonscrire l’évolution dangereuse que connaît le conflit arabo-israélien et relancer le processus de paix sur la base des résolutions internationales et des accords conclus. Dans ce cadre, le chef de la diplomatie marocaine a mis les parrains du processus de paix, les Etats-Unis, la fédération de Russie et les pays de l’Union européenne, devant leurs responsabilités, soulignant l’urgence d’envoyer en Palestine des observateurs internationaux pour mettre fin à l’effusion du sang des civils innocents. C’est à ce niveau, a souligné le ministre, qu’une action islamique est urgente pour convaincre la communauté internationale de la gravité de la situation en Palestine, de même que la mise en place d’une cellule chargée de faire le point de la situation et en informer régulièrement le Président du sommet islamique. M. Benaissa a enfin appelé les pays islamiques à anticiper sur les perspectives du monde d’après les événements du 11 septembre et de prendre des initiatives, «au lieu de se contenter de réagir».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *