Le Maroc attaché à une solution politique

Le Maroc attaché à une solution politique

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé, jeudi, à l’occasion du 28ème anniversaire de la Marche Verte, un discours à la nation où le Souverain a passé en revue les différents aspects de l’évolution que connaît la question des provinces sahariennes. À cette occasion, SM le Roi a réitéré la position inébranlable du Maroc qui demeure attaché à la voie pacifique et à la légalité internationalité pour la recherche d’une solution juste, durable et respectant la souveraineté du Maroc sur ses provinces du sud. « Nous réitérons, encore aujourd’hui, que Nous sommes déterminé, dans l’esprit de la Marche Verte, à persévérer dans la voie pacifique, notamment dans le cadre du processus onusien en cours, processus pour le succès duquel nous ne ménagerons aucun effort et auquel nous contribuerons avec sincérité et esprit de pleine coopération », a réaffirmé le Souverain. Cet attachement du Maroc de respecter son engagement vis-à-vis du processus onusien est néanmoins assujetti au respect de la souveraineté du Royaume sur ses provinces sahariennes et à la condition de l’acceptation préalable par le Maroc de toute solution que parrainerait l’organisation internationale. « Compte tenu du fait que la légalité internationale exige, dans son esprit autant que dans sa lettre, que toute solution politique soit négociée au préalable, et ses modalités d’application mutuellement acceptées, le Maroc a de tout temps demandé que soit scrupuleusement respecté ce principe de base, et récuse, aujourd’hui comme hier, tout autre interprétation qui sortirait de ce cadre », a dit le Souverain. À ce propos, SM le Roi a tenu à féliciter le peuple marocain pour la réaction de ses différentes composantes contre l’interprétation erronée par le Secrétaire général des Nations Unies de la résolution 1495 du Conseil de sécurité. « Nous te disons sans ambages que Nous comprenons parfaitement ton inquiétude, somme toute naturelle, suite à l’interprétation inappropriée de la Résolution 1495, adoptée par le Conseil de sécurité le 31 juillet dernier. Nous sommes fier du refus unanime que tu as opposé à cette interprétation, refus qui prouve une nouvelle fois au monde, si besoin est, que la Nation marocaine, d’Oujda à Smara, et de Tanger à Lagouira, est unie et qu’elle n’admet aucune atteinte à sa souveraineté nationale ou à son intégrité territoriale », a affirmé SM le Roi. D’ailleurs, la force de la position marocaine réside dans l’union indéfectible du peuple marocain pour défendre l’intégrité territoriale du Royaume.  » En effet, notre force provient de notre choix libre et éclairé de la démocratie. Ce choix, autant que les fruits d’une diplomatie offensive, où se conjuguent les efforts des différentes institutions, qu’elles soient parlementaires, partisanes, syndicales, ou associatives, sont à même de nous aider à faire valoir la justesse de notre cause », a expliqué le Souverain. SM le Roi a aussi rappelé que le Maroc est déterminé à poursuivre son chemin dans la construction de l’Etat démocratique dont la régionalisation demeurera une stratégie de développement notamment dans les provinces sahariennes. « Nous sommes également soucieux de faire de la régionalisation, de la décentralisation, de la déconcentration et de la démocratie participative et de proximité, un projet stratégique qui s’affirme et se concrétise de jour en jour sur le terrain, notamment dans nos provinces du Sud », a précisé SM le Roi. Enfin, le Souverain a tenu à mettre le conflit artificiel provoqué autour de notre intégrité territoriale dans sa véritable dimension à savoir celle d’une question bilatérale entre le Maroc et l’Algérie. « C’est conscient de cette réalité que le Maroc a toujours considéré l’Union du Maghreb Arabe comme un choix stratégique incontournable. Cette foi n’a d’égal que notre attachement inébranlable aux liens de fraternité, au nom desquels Nous appelons l’Algérie soeur à oeuvrer, de concert avec Nous, pour résoudre les problèmes qui entravent encore la concrétisation des ambitions de nos peuples pour la mise en place d’une Union maghrébine forte, fondée sur la compréhension mutuelle, la stabilité, la concorde, l’unité, le progrès et la paix », a conclu SM le Roi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *