Le Maroc au Congrès de l’ONU sur la prévention du crime

Le Maroc au Congrès de l’ONU sur la prévention du crime

La délégation marocaine au 12ème Congrès des Nations Unies pour la justice pénale et la prévention du crime, réuni du 12 au 19 avril au Salvador, au Brésil, a tiré profit de cette rencontre où elle a exposé l’expérience du Royaume et pris connaissance de celles d’autres pays, a indiqué, dimanche, le ministre de la Justice,  Mohamed Naciri. Dans une déclaration à la MAP en marge du Congrès, le ministre a souligné que les membres de la délégation se sont répartis de manière à ce qu’il y ait une présence marocaine pratiquement à toutes les séances plénières et aux ateliers. Cette méthode de participation lui a permis de prendre connaissance des expériences présentées au congrès et pouvant être exploitées dans le chantier de modernisation et de réforme prônées par SM le Roi Mohammed VI, a ajouté M. Naciri. La modernisation de la justice au Maroc, entamée il y a quelques années, a permis une accessibilité de plus en plus grande aux juridictions qui ont gagné en transparence, conformément à la volonté de SM le Roi, a-t-il relevé. Entre autres nouveautés dans le système judiciaire marocain, le ministre a rappelé l’introduction de l’informatique dans une quarantaine de juridictions, soulignant que cet outil de travail permet, aussi bien aux justiciables qu’aux agents de la justice et aux magistrats, de gagner du temps dans le traitement des dossiers et d’avoir une plus grande facilité d’accès aux données. M. Naciri a également évoqué ses entretiens en marge du congrès avec des responsables européens sur la coopération judiciaire entre le Maroc et les pays d’Europe, soulignant qu’il s’agit d’une coopération très avancée en matière civile et pénale. Les rapports entre le Maroc et certains pays européens ont été «fluidifiés et unifiés», notamment grâce à l’échange de juges de liaison avec l’Espagne, la France et la Belgique, démarche qui permet de faire passer «les messages de manière relativement rapide», a-t-il indiqué. Le ministre a également souligné l’importance de la coopération judiciaire élargie à toute l’Europe pour la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale, notamment dans le combat contre le trafic de drogue.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *