Le Maroc compte sur l’Italie au sein de l’UE

Le président italien a été accueilli à l’entrée du palais par SM le Roi qui était accompagné de SAR la princesse Lalla Hasna. Par la suite, le souverain et son hôte ont échangé des présents symboliques à la salle du trône.
S’adressant à M. Ciampi, au début du dîner officiel, SM le Roi a souligné que le royaume du Maroc, qui a «a franchi d’importantes étapes dans la mise en place d’un partenariat exemplaire avec l’Union européenne», compte sur l’Italie pour doter le partenariat avec l’UE d’un statut cohérent, avancé et spécifique. Le souverain a affirmé que les relations excellentes qui unissent les deux pays et les liens humains qui existent entre leurs peuples, «constituent une base à partir de laquelle pourra émerger un cadre régional caractérisé par la gestion collective et solidaire des potentialités euro-méditerranéennes».
Le souverain a estimé, par ailleurs, que l’ambition commune des deux pays d’imprimer une dynamique renouvelée aux relations de coopération bilatérale, a trouvé un écho favorable, notamment à travers le soutien financier apporté l’Italie à la réalisation de grands projets au Maroc et la conversion d’une partie des créances italiennes sur le Maroc en investissements.
Ceci nous amène, a ajouté SM le Roi, à «espérer qu’un effort accru sera consenti en la matière, de sorte que les opérateurs économiques privés puissent exploiter au mieux les mécanismes de coopération disponibles». Evoquant la question de l’intégrité territoriale du royaume, le souverain a souligné que «le Maroc qui a fait le choix stratégique de la construction de l’Union du Maghreb Arabe, sur des bases saines et solides et du rôle qu’il tient à jouer en tant que partenaire efficient de l’Union Européenne, ne cesse d’oeuvrer en faveur d’une solution politique et pacifique pour la question du Sahara marocain». Le souverain a formulé le souhait de voir la communauté internationale «donner une forte impulsion à son soutien aux efforts menés par le représentant personnel du secrétaire général de l’ONU, au service de la paix, de la stabilité, du développement et de l’intégration maghrébine».
SM le Roi a également salué, en sa qualité de président du comité Al Qods, «la prise de position équitable» du président italien et de celle des différentes institutions italiennes, face à l’agression israélienne perpétrée contre le peuple palestinien et sa direction légitime. Il a réitéré le soutien du Maroc au projet d’une conférence internationale sur la paix, ainsi que la détermination du royaume de continuer à oeuvrer, de concert avec les chefs d’Etat arabes et islamiques et les partenaires internationaux, pour l’instauration d’une paix juste et durable dans la région du Moyen-orient garantissant au peuple palestinien son droit légitime à établir son Etat indépendant avec Al Qods Al Charif pour capitale. Le souverain a enfin salué la position du président italien refusant toute allégation faisant l’amalgame entre l’islam et le terrorisme.
De son côté, le président Ciampi a souligné que «l’Italie veut être étroitement associée au développement économique du Maroc, concourir à la création d’un important marché de production et de consommation et consolider une collaboration culturelle déjà intense».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *