Le Maroc consacre 1,25 milliard DH pour faire face à la pandémie

Le Maroc consacre 1,25 milliard DH pour faire face à la pandémie

Aux 852 millions de dirhams débloqués au mois de mai dernier, le Maroc rajoute 400 millions de dirhams pour faire face à la pandémie de la grippe A(H1N1). Ce qui porte l’enveloppe consacrée par le Maroc pour lutter contre cette maladie à 1,252 milliard de dirhams.
Ce nouveau budget de 400 millions de dirhams sera destiné au renforcement des moyens de lutte contre cette pandémie, et ce dans le cadre du plan d’action national mis en œuvre à cet effet, selon un communiqué conjoint des ministres de la Santé et de l’Economie et des Finances. Le déblocage de cette nouvelle enveloppe budgétaire de 400 millions de dirhams fait suite aux Hautes instructions royales.
Selon ces deux départements ministériels, cette enveloppe budgétaire permettra le renforcement de la surveillance épidémiologique, la consolidation des moyens de prise en charge des malades atteints, aussi bien au niveau de leur hospitalisation qu’au niveau de leur traitement, ainsi qu’à l’acquisition de vaccins contre cette grippe pandémique.
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) attend ces vaccins en septembre prochain (Voir encadré). Le gouvernement marocain procédera également à la réalisation de campagnes de communication et de mobilisation sociale qui seront déployées à une plus large échelle en vue d’accompagner et de faciliter les interventions de lutte contre cette pandémie, souligne la même source.
Avec l’apparition des premiers cas de grippe A(H1N1) au Maroc, le gouvernement avait consacré 852 millions de dirhams à l’appui du plan d’action national pour la prévention de cette maladie, dont 528 millions de dirhams pour l’acquisition de 4 millions de doses de Tamiflu porcine et 20 millions dirhams pour l’acquisition de masques de protection.
Au cours de la semaine dernière, SM le Roi Mohammed VI a eu un entretien téléphonique avec le président français Nicolas Sarkozy, dans le cadre de la coopération maroco-française, pour faire bénéficier le Maroc de l’expertise française dans la lutte contre cette grippe. Suite à cet entretien, les autorités françaises ont dépêché deux experts pour s’enquérir des efforts efficients entrepris par le Maroc pour faire face à cette pandémie.
Jusqu’à vendredi dernier, 40 cas de grippe A(H1N1) ont été confirmés et mis sous traitement au sein des services hospitaliers appropriés, dont 33 personnes ont quitté les hôpitaux en parfait état de santé, selon le ministère de la Santé.
Et durant la journée du vendredi 24 juillet, cinq nouveaux cas de grippe A(H1N1) ont été confirmés chez des ressortissants marocains. Il s’agit d’une femme de 40 ans, de retour du Royaume-Uni, hospitalisée à Casablanca, d’un jeune de 19 ans en provenance des Pays-Bas, hospitalisé à Nador, d’une femme de 25 ans, rentrant d’Espagne, hospitalisée à Tétouan et d’une femme de 39 ans et son bébé âgé d’un mois, de retour des Etats-Unis, hospitalisés à Rabat. À travers le monde, la grippe A(H1N1) a fait environ 800 morts.



L’OMS attend les vaccins en septembre


Les vaccins contre la grippe A(H1N1), qui s’est propagée à 160 pays et a fait environ 800 morts, devraient être prêts dans un peu plus d’un mois, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). «Les fabricants devraient avoir des vaccins prêts à l’emploi autour du mois de septembre. Plusieurs sociétés travaillent à la production d’un vaccin contre la pandémie et elles ont des calendriers différents», déclare l’OMS dans un communiqué. Les essais cliniques «donneront une meilleure idée du nombre de doses nécessaires pour immuniser une personne», ajoute l’OMS.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *