Le Maroc encore plus proche de l’espace européen

Le 13 octobre 2008, l’Union européenne a décidé d’approfondir ses relations avec le Maroc en le récompensant pour ses réformes économiques et démocratiques. Ainsi, depuis cette date, le Maroc n’est plus qu’un simple partenaire de l’Europe puisqu’il s’est vu, désormais, octroyé un Statut avancé. Le Maroc est le premier pays de la région du sud de la Méditerranée à bénéficier de ce statut dans ses relations avec l’Union européenne.
Fruit d’un engagement ferme du Royaume, le nouveau statut témoigne de la confiance dans les efforts crédibles du Maroc en matière de consolidation de l’Etat de droit, de réformes économiques et politiques et de lutte contre la pauvreté.
«Nous nous réjouissons de l’obtention par le Maroc – fait inédit dans notre région – du Statut avancé, dans son partenariat avec l’Union européenne. Ce statut privilégié, que Nous n’avons cessé d’appeler de nos vœux, et pour lequel nous avons œuvré assidûment depuis l’an 2000, traduit une reconnaissance de la pertinence de nos choix stratégiques et de l’efficacité de notre diplomatie», avait déclaré SM le Roi Mohammed VI dans un discours adressé à la nation, jeudi 6 novembre 2008, à l’occasion du 33ème anniversaire de la Marche Verte. Et d’ajouter que ce Statut avancé «conforte également la crédibilité de nos réformes et les grandes réalisations que nous avons accomplies en matière de développement, et qui sont saluées et soutenues par les institutions monétaires et les instances économiques internationales». Le Statut avancé a pu être décroché par le Maroc sous la présidence française de l’Union européenne. La décision a été prise lors du Conseil d’association du 13 octobre dernier.
Au lendemain de l’octroi au Maroc du Statut avancé, les chefs de la diplomatie européenne ont souligné que ce Statut avancé «traduit la volonté commune du Royaume du Maroc et de l’Union européenne de nouer un partenariat de plus en plus étroit et mutuellement bénéfique, couvrant toutes les dimensions et à tous les niveaux, afin notamment de consolider le processus de réformes et de modernisation économique et sociale du pays».
La nouvelle perspective des relations entre l’Union européenne et le Maroc offre à ce dernier d’énormes opportunités. Ainsi, sur le plan économique, le Statut avancé offre au Maroc des possibilités élargies de coopération avec l’UE à travers une libéralisation plus grande du commerce et un approfondissement des dispositions de libre-échange. Cette libéralisation se traduira par l’harmonisation progressive du cadre juridique régissant l’économie. Sur le plan politique, le nouveau statut recèle un dialogue politique renforcé, une association ponctuelle à la politique étrangère et de sécurité commune ainsi qu’un accès à certains programmes et agences communautaires.
Le Statut avancé permettra aussi au Maroc de faire partie des sommets politiques réguliers avec l’UE. En revanche, le Statut avancé accordé au Maroc ne requiert pas que des droits mais aussi des obligations. Le Maroc a sa part de responsabilité, dans la mesure où l’UE entend voir une accélération du processus de réformes entrepris par le Royaume. SM le Roi Mohammed VI avait signalé, dans ce sens, lors du discours de la Fête du Trône du 6 novembre dernier qu’«Il faut maintenir le cap et s’attacher sérieusement à faire fructifier, de façon optimale, les diverses opportunités et perspectives ouvertes par ce statut progressif qui comporte des mesures et des acquis concrets à moyen terme, tout en ouvrant de larges horizons pour l’avenir».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *