Le Maroc et l’Estonie se concertent

Le Maroc et la République d’Estonie ont signé, mercredi à Rabat, un protocole sur l’établissement d’un mécanisme de consultation politique entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays.
L’accord a été signé par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Mohamed Benaïssa, et la ministre estonienne des Affaires étrangères, Mme Kristina Ojuland, à l’issue d’un entretien qui a porté sur des questions bilatérales et la situation en Afrique, au Moyen Orient et en Méditerranée.
Ce protocole qui vise à renforcer et consolider les relations entre les deux pays prévoit, notamment, la tenue de consultations annuelles pour un échange de vues portant sur des questions d’intérêt mutuel, pour les deux pays, tant au niveau international que bilatéral, indique le ministère. Par cet accord, « le Maroc a ouvert aujourd’hui un nouvel horizon avec les pays baltes, une zone qui s’intègre à l’union européenne bientôt et qui offrira au Royaume l’opportunité de développer davantage ces échanges commerciaux et aussi pour encourager les investissements étrangers dans notre pays », a déclaré à la MAP M. Benaïssa après la signature de ce protocole.
Évoquant les entretiens avec Mme Ojuland, M. Benaïssa a fait part d’une convergence de vues entre les deux parties. « Nous avons une convergence de vues assez large et décidé de passer à l’action et mettre en oeuvre nos accords », a notamment dit le ministre des Affaires étrangères, notant que la visite de Mme Ojuland au Maroc, « la première dans un pays d’Afrique, montre que la politique de SM le Roi Mohammed VI d’étendre l’horizon des relations du Royaume avec tous les pays du monde, notamment les pays européens, porte ses fruits ». Au terme de l’accord signé, les consultations, qui seront essentiellement d’ordre politique, pourront également porter sur des questions qui relèvent de la coopération dans les domaines économique, commercial, scientifique, technique et culturel.
Les deux pays s’engagent également à mobiliser les moyens nécessaires à la mise en place et à la promotion d’une coopération fructueuse aussi bien au niveau international que régional.
Arrivée mardi au Maroc, Mme Ojuland, qui a déjà rencontré plusieurs membres du gouvernement, aura des entretiens avec le président de la Chambre des conseillers et devrait être reçue au siège de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) à Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *