Le Maroc gère les dégâts

Driss Jettou, ministre de l’Intérieur s’est rendu mardi à Settat à la tête d’une délégation de responsables pour s’enquérir de la situation dans la province ravagée par les intempéries. Une réunion a été tenue au siège de la province avec les représentants des autorités locales, de la Protection civile, des autorités militaires, les élus locaux, les chefs des services extérieurs des différents départements, pour passer en revue les démarches entreprises par l’administration pour assister les populations sinistrées. La réunion a permis de soulever un certain nombre de faiblesses au niveau des structures relevant des différents départements. Le ministre de l’Intérieur a promis à cet effet d’effectuer dans les prochaines semaines une visite dans la région en compagnie des ministres concernés. Des programmes devraient être lancés pour pallier aux insuffisances mises à jour et promouvoir le développement des potentialités économiques de la région. Les dernières inondations dans la province de Settat ont entraîné la mort de huit personnes et provoqué des dégâts matériels importants, notamment au niveau de la zone industrielle de Berrechid. Il s’agit des six passagers d’un grand taxi emporté par les crues à l’entrée sud de la ville, d’un enfant de onze ans qui a trouvé la mort dans la commune de Tamadroust et d’une autre personne décédée dans la localité de Malline El Oued, située à une quinzaine de kilomètres de Settat. Au niveau des infrastructures, les intempéries ont entraîné l’inondation d’une quinzaine d’habitations au centre d’Ouled Abbou, la coupure de la route provinciale n. 3503 reliant Ouled Abbou à Bir Jdid, la coupure de la route régionale n. 318 reliant Berrechid à El Jadida, l’envahissement des douars Chkaoui et Loudy par les eaux, la chute de quatre poteaux électriques et la suspension provisoire du trafic ferroviaire entre Sid El Aidi et Khouribga. Les crues sont dues à Oued Boumoussa, un fleuve souterrain qui traverse la ville de Settat et dont le débit a atteint 125 mètres cubes la seconde. Les canalisations conçues pour évacuer les eaux de cet oued, qui collecte les crues des bassins versants avoisinants sur une superficie de 100 km carrés, ont une capacité de seulement 80 à 100 mètres cubes la seconde. Les autorités provinciales ont mis à la disposition des citoyens et des différents médias, une ligne téléphonique spéciale (023-40-50-84) pour s’enquérir de la situation dans la province. Driss Jettou avait effectué des visites similaires dans d’autres provinces où des dégâts ont été enregistrés. Les quelque 4.000 millimètres de pluies reçus par le Maroc en 48 heures ont entraîné des inondations notamment dans les provinces de Mohammédia, d’El Jadida et d’Essaouira, où six morts ont été déplorés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *